Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 22Article 486277

General News of Wednesday, 22 January 2020

Source: lebledparle.com

Maurice Kamto va mal

Le vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) Me Emmanuel Simh s’est expliqué sur la position de sa formation politique à la suite du décès de son collègue Me Souop.

Sur les ondes de la radio ABK ce 21 janvier 2019, l’avocat au barreau du Cameroun révélé que le collectif des avocats du MRC a initié une plainte contre inconnu à la suite du décès de Me Souop. Dans la même veine, il est revenu sur le boycott du double scrutin de février prochain, ainsi que l’état moral de Maurice Kamto depuis l’annonce du décès de Me Souop.

Une plainte contre X
« Nous avons en droit ce qu'on appelle les morts suspectes et lorsqu'une personne meurt de façon brusque ou par noyade, la loi oblige l'autorité judiciaire à mener une enquête. Si quelqu'un meurt de fracture c'est suspect, vu le sourire qu'il affichait depuis Bafoussam. Il répondait lui-même au téléphone. Céder à la panique ne sert à rien. Si des gens ont des projets de nous assassiner tous, qu'ils le fassent. Je ne fais rien de spécial pour me protéger au risque de tomber dans la psychose.

Suite au décès de Me Sylvain SOUOP, Une plainte a été déposée contre inconnu. C'est dans l'intérêt du gouvernement de laisser mener une enquête par une commission indépendante. Elle doit être faite de manière impartiale. Nous devons attendre sereinement les conclusions de l'enquête qui a été demandé et les résultats de l'autopsie si la famille en convient. Si mon confrère et ami est mort de mort naturelle, de négligences ou d'assassinat, on le saura », a rassuré Me Emmanuel Simh

Les militants du MRC seraient-ils menacés ?
Le vice-président du MRC, rassure « Personnellement, je ne subis aucune menace de mort et je n'en n'ai pas subi ni directement, ni indirectement. Les précautions que je prends Sont normales ».

Me Souop, un homme qui aimait les gens !
Le décès de Me Souop a sonné comme un coup de massue sur la tête de Me Simh, indique-t-il. Cependant, l’homme de droit reste en attente des résultats de l’enquête, qui permettront à coup sûr de connaitre les causes exactes de cette disparition : « J'ai perdu une partie de moi, avec Me SOUOP, on s'appelait au moins deux fois par jour et on a mené à bien tous nos combats. C'est un homme qui aimait les gens. Je peux comprendre les thèses qui s'affrontent sur les causes de sa mort mais je reste serein et j'attends les conclusions des enquêtes ».

Appel au boycott du double scrutin du 9 février
Pour Me Simh, le peuple ne doit pas aller voter le 9 février car, « c'est une aventure, qui continue d'entrainer le Cameroun dans le mur », renseigne-t-il.

Maurice Kamto a presque perdu la voix suite au décès de Me Souop
« La personne la plus affligée aujourd'hui à part la veuve, c'est le Pr KAMTO. Il a presque perdu la voix. Les grandes douleurs sont muettes et KAMTO est entrain de subit l'une des plus grandes douleurs de sa vie. SOUOP c'est KAMTO. Et pour le meeting de Paris, l'objectif est de remercier la diaspora pour le soutien. C'est grâce à elle que pendant 9 mois et au moins deux fois par jour, nous ayons pu nourrir les militants du MRC incarcérés. Ils n'ont jamais mangé la nourriture servi dans ce pénitencier », a-t-il fait savoir.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter