Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 22Article 581947

General News of Monday, 22 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Maurice Kamto va devenir fou - le jour où Eric Kingué a prophétisé sur son ex allié

La mort a malheureusement emporté cette nuit Eric Kingué, allié politique devenu adversaire de Maurice Kamto après la présidentielle de 2018. Le défunt n'a pas supporté la gestion par Kamto de sa coalition avec le MRC surtout sur la question pécunière. Il a à plusieurs reprises et ouvertement accusé le leader du MRC d'avoir détourné les fonds et l'a même traîté de tous les noms d'oiseaux sur les chaînes de télés et radios. Il a même prophétisé la folie de Kamto le 22 septembre 2020, ce qui n'a pas été le cas.


Retour sur ce jour fatidique que Kingué avait souhaité à Kamto





Maurice Kamto est voué aux gémonies par Paul Éric Kingue, son directeur de campagne lors du dernier scrutin présidentiel.

Entre railleries et moqueries, l’actuel maire de Njombé-Penja ne lâche plus d’un seul centime son allié d’hier. Il a une dent très dure contre le leader du MRC depuis qu’il a lancé un appel à manifester pour dénoncer le gouvernance de Paul Biya.

Sur les ondes d’une radio privée de la place, Paul Éric Kingue, a de nouveau déversé sa bile sur Maurice Kamto.

Extrait :

"Je suis le principal opposant qui s'est rapproché de KAMTO en 2018. J'en suis sorti complètement lessivé. Je ne suis plus prêt à faire partir de cette opposition où on dit tout et on ne fait absolument rien. Ce n'est pas parce que KAMTO et ses fous ne font pas partir des élections, Que le processus est plombé. Le SDF même qui est en mode chantage ira aux élections. Le parti de Cabral, Le RDPC,... Iront aux élections. Si le Dr JONG qui soignait les fous était encore vivant, Il devait aller examiner les membres du directoire du MRC. On parle des élections, de quoi ils se mêlent ? Je dois reconnaître qu'ils ont quand même des gens qui ont des muscles pour nettoyer les caniveaux. Que les sous-préfets les occupent comme ça pendant 5 ans"

"Nous sommes tous d'accord que ce qui se passe dans le NOSO n'est pas bien et qu'on doit trouver les solutions. Là où nous ne sommes pas d'accord c'est que les autres appellent à marcher et détruire notre pays. Quand KAMTO appelle les gens à marcher, Le premier exemple qu'il doit donner est de ramener ses jeunes enfants au Cameroun pour marcher et qu'il voie comment on tire sur ses enfants comme on a tiré sur NDOKI et DJAMEN. Quand on l'a arrêté, Il a chié sur lui. Là quand il va voir comment on tire sur ses jeunes enfants, il va devenir fou. Moi je défends la décentralisation"

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter