Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 27Article 537607

Politique of Thursday, 27 August 2020

Source: coupsfrancs.com

Maurice Kamto provoque une crise au sein du SDF

Les dernières déclarations du président du MRC Maurice Kamto appelant à manifester et à botter Paul Biya hors du palais d’Etoudi au cas où il tente d’organiser les élections régionales sans préalablement mettre fin à la guerre dans les régions anglophones et la révision du code électoral, continuent à faire réagir toute la classe politique. Du côté de l’opposition et particulièrement le SDF, les poids lourds affichent leurs divisions.

Candidat à la dernière élection présidentielle d’octobre 2018, le vice-président et député du SDF, Joshua Osih n’entend pas suivre Maurice Kamto dans son appel au boycott des prochaines élections régionales. Sur son compte Twitter, Joshua Osih appelle les Camerounais en âge de voter à se faire enregistrer pour les prochaines échéances électorales.

« Si vous êtes ne(e) avant 2001, il ne vous reste plus que quelques jours jusqu’au 31 août pour vous inscrire sur les listes électorales. Contactez le démembrement d ELECAM le plus proche de chez vous. Ça vous prend juste 5 min pour enfin devenir citoyen », a-t-il publié.

Par ce message, le vice-président du SDF désavoue non seulement Maurice Kamto qui a menacé le régime de faire descendre la population dans la rue, mais aussi son propre camarade du parti et député à l’assemblée nationale Jean Marie Nitcheu. La réaction du député Joshua Osih révèle également l’existence de courants divergents au sein du SDF. En effet Jean Marie Nitcheu, un autre député du même parti a fait une déclaration hier 26 août 2020 pour soutenir Maurice Kamto.

« La position du leader du Mrc vient en réalité rejoindre la position du SDF exprimée depuis plus de deux décennies. Le Sdf est allé aux élections législatives et municipales parce que le régime de Yaoundé avait donné des assurances que les réfugiés et les déplacés internes allaient revenir dans le NOSO (…) Pour que le vote se passe avec sérénité et participation massive des électeurs. Cela n’a pas été le cas. Moins de 02% de votants. Il faut que ce soit clair. Plus encore, le régime de Yaoundé est resté autiste et condescendant sur les réformes électorales proposées depuis plus de deux décennies par le Sdf. Les conditions posées aujourd’hui par le leader du Mrc viennent rejoindre la position du SDF qui ne doit aucunement cautionner la mascarade en préparation », avait-il déclaré.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter