Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 24Article 486949

General News of Friday, 24 January 2020

Source: Actu Cameroun

Maurice Kamto désormais lâché de partout

Les soutiens sollicités par le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), pour l’obtention d’une caution à son projet de boycott des prochaines consultations électorales lui opposent un refus catégorique.

Selon le journal l’Anecdote, Maurice Kamto le président du Mrc est lâché partout. Le tabloïd d’Amougou Belinga signale même qu’il est désormais seul au monde. Cette analyse fait suite au refus de l’ancien candidat malheureux à la présidentielle de 2018, de prendre part aux élections locales du 7 février 2020. Le journal brandit pour argumentaire, la sortie du représentant spécial du secrétaire général des Nations-unies pour l’Afrique centrale, François Lounceny Fall. Mais également le secrétaire général de la Ceeac.

Dans une sortie commune mardi dernier, les deux institutions encouragent les camerounais à se rendre aux urnes. Mais aussi de taire les discours de la haine et de la division, qui ne sont pas de nature à garantir la paix et la sécurité au Cameroun. «Et aussi, de ne pas suivre les sirènes en provenance de quelque chapelle politique qui prêchent l’évangile du boycott». Écrit le journal.

Condamnation

«Nous condamnons ceux qui boycottent les élections parce que ce n’est pas républicain, de même que ceux qui essayent d’empêcher les camerounais d’user de leur droit de vote». Commente, Ahmad Allam-Mi, le secrétaire général de la Ceeac. Pour l’Anecdote, il s’agit clairement d’un coup de grâce que vient d’asséner la communauté internationale au Mrc.

« A la réalité, le président du Mrc espérait un soutien des chancelleries occidentales et américaines pour l’aider à conquérir le pouvoir par d’autres moyens que ceux des urnes. C’est ainsi qu’il va multiplier des voyages à l’étranger et raser les murs pour tenter de vendre son projet auprès des partenaires sollicités. Sauf que Maurice Kamto vit depuis peu une désillusion déconcertante. Le dernier cas en date, est sa rencontre avec Tibor Nagy, le sous-secrétaire d’État américain chargé des affaires africaines». Conclut le journal.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter