Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 25Article 551482

General News of Sunday, 25 October 2020

Source: Cameroon Info

Massacre de Kumba : réaction timide de l'Union Européenne

Les deux partenaires du Cameroun condamnent et demandent que les auteurs soient punis.
Qui a commis l’horreur de Kumba ? C’est l’une des questions qui taraudent les esprits 24 heures après le massacre enregistré au Mother Francisca International Bilingual Academy de Kumba, dans la région du Sud-Ouest.

Des hommes armés, une dizaine selon le gouvernement, y ont fait irruption et ont ouvert le feu sur des petits élèves qui étaient dans les salles de classe. Six enfants, âgés entre 9 et 12 ans, ont été tués et 13 autres ont été blessés, parmi lesquels 7 grièvement.

Le gouvernement accuse les milices séparatistes qui opèrent en zone anglophone. De son côté, Julius Sisiku Ayuk Tabe, le premier leader autoproclamé de l’Etat fantôme d’Ambazonie, pointe son successeur, Samuel Ikome Sako.

L’acte barbare a unanimement été condamné par la classe politique et la communauté internationale. La Délégation de l’Union Européenne au Cameroun déclare que «cette attaque constitue une violation du droit international sur les populations civiles. Les responsables devront répondre de leurs actes».

L’ambassade des Etats-Unis à Yaoundé elle, demande que les auteurs de cette attaque soient «tenus pour responsables et traduits en justice».

Ci-après la déclaration de l’UE:

La Délégation de l'Union Européenne au Cameroun condamne l'attaque contre des élèves au sein du Mother Francisco Memorial College à Kumba (région du Sud-Ouest) et adresse ses condoléances aux proches des victimes. Cette attaque constitue une violation du droit international sur les populations civiles. Les responsables devront répondre de leurs actes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter