Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 27Article 551917

General News of Tuesday, 27 October 2020

Source: Cameroon Info

Massacre de Kumba : colère de Tibor Nagy

Il se dit indigné par cette barbarie et rappelle le droit à l’éducation pour tous les jeunes.
«Je suis indigné par le meurtre lâche et barbare d'écoliers innocents à Kumba, au Cameroun aujourd'hui. L'accès à l'éducation est un droit humain. Tous les jeunes, y compris les jeunes du Cameroun, méritent d'exercer ce droit en toute sécurité». C’est le tweet publié par Tibor Peter Nagy au soir de ce que la presse qualifie de ‘‘massacre de Kumba’’.

Le sous-Secrétaire d’Etat américain en charge de l’Afrique a fait de la crise anglophone l’un de ses dossiers prioritaires. Dans ses multiples sorties officielles sur la question, le diplomate qui a travaillé au Cameroun au milieu des années 1990, n’a de cesse d’appeler à la fin des violences et à l’instauration d’un dialogue inclusif avec toutes les parties prenantes à la crise.



De même, M. Tibor Nagy pense que la solution passe par un transfert du pouvoir aux collectivités territoriales décentralisées. Des positions qui lui valent des critiques acerbes de la part de certains proches du régime de Paul Biya. Ces derniers estiment que le responsable Afrique de l’Administration américaine fait le jeu des séparatistes.

Le diplomate a mis les choses au clair en mars dernier, à l’occasion d’une rencontre avec les journalistes au Wilson Center de Washington. Tout en reconnaissant que chaque jour qui passe, la situation s’empire au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, il avait déclaré: «Nous soutenons un Cameroun unifié…La dernière chose dont le l’Afrique a besoin, c’est d’un nouvel État qui générera pauvreté et misère», mettant ainsi terme à tout amalgame.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter