Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 27Article 551941

General News of Tuesday, 27 October 2020

Source: Cameroon Info

Massacre de Kumba: Romaric Tenda veut défier le Sous-préfet de Douala 5ème

Le présentateur vedette du site Internet Focus Média Afrique explique que lui et d’autres confrères sont déterminés à apporter leur contribution à la fin de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Le lundi 26 octobre 2020, le journaliste Romaric Tenda, accompagné de quelques confrères et amis, s’est rendu à la sous-préfecture de Douala 5ème. Il comptait y déposer une demande d'autorisation d’une «marche en faveur de la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest». Le projet de marche n’a pas reçu le quitus des responsables administratifs de l’arrondissement. «En réalité nous nous y attendions. Mais rien n'y fait ! Nous agirons ! Cette action, visait principalement à rester courtois et à respecter la hiérarchie dirigeante de notre pays et ses institutions. Ceci étant, avec ce refus, nous n'allons pas nous apitoyer sur cet obstacle et allons réagir de la plus belle des manières», réagit l’ancien de la plateforme numérique afrik-inform.com dans une publication postée sur son compte Facebook.

«L'on m'a toujours appris que face à l'obstacle, il faut trouver des voies de contournement. C'est la raison pour laquelle, nous tiendrons une réunion hautement stratégique demain avec notre staff pour nous projeter sur les actions concrètes à mener de sorte à ne mettre la vie d'aucun d'entre nous en danger», promet notre confrère.

Il réitère sa détermination et celle de ses compagnons à apporter une contribution au retour de la paix dans les régions anglophones du Cameroun. Il veut que cessent les assassinats «de nos enfants, frères et sœurs qui ne demandent qu'à aller à l'école pour assurer un avenir meilleur à notre pays». Romaric Tenda en appelle «à la mutualisation des forces» dans le but de peaufiner le déploiement de l’action qu’il envisage. Un numéro de téléphone est disponible pour ceux qui aimeraient se joindre à lui. «Je remercie tous les confrères (de la jeune génération comme de l'ancienne) qui ont déjà acceptés faire partie de cette initiative pacifique, non violente, et citoyenne. Nous utiliserons nos stylos, nos caméras, nos contacts et idées pour agir», termine le journaliste.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter