Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 28Article 552169

General News of Wednesday, 28 October 2020

Source: Actu Cameroun

Massacre de Kumba: Réné Sadi pris en flagrant délit de mensonge par Maurice Kamto

Le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) condamne la récente sortie du porte-parole du gouvernement camerounais qui affirme dans un communiqué que l’établissement où a eu lieu le drame de Kumba fonctionnait dans la clandestinité.

Ce mardi 27 octobre 2020, Maurice Kamto, le président national du Mrc adresse un message vidéo au peuple camerounais. L’homme politique revient en effet, sur le drame survenu dans un établissement scolaire à Kumba dans la région du Sud-Ouest du pays, le samedi 24 octobre 2020. Kamto dénonce surtout la posture du ministre de la Communication René Emmanuel Sadi qui dans une sortie déplorait le caractère clandestin de cet établissement scolaire.

« Le ministre de la communication avance le fallacieux prétexte selon lequel je le cite : « le complexe scolaire privé « Mother Francisca International Bilingual Academy », n’a lancé ses activités que dans ce début d’année scolaire 2020/2021 à l’insu des autorités administratives compétentes, et n’a pu bénéficier des mêmes mesures de protections que d’autres établissements scolaires du département de la Mémé. Mais, la plaque publicitaire de cet établissement, qui du reste est situé en plein cœur de la ville de Kumba prouve à souhait, qu’il est bien plus ancien », dénonce Maurice Kamto.


Conditions

L’homme politique déplore au passage la banalisation de la violence. « Au demeurant, tout gouvernement n’a-t-il pas l’obligation de protéger ses citoyens ? Et à fortiori des enfants en toute circonstance ? Aussi, le Mrc, tout en désapprouvant la banalisation de la violence de la crise anglophone réitère-t-il une fois de plus les mesures d’urgences suivantes : un cessez-le feu immédiat, accepté par le gouvernement et par les groupes armés séparatistes ».

« La mise sur pied d’une commission d’enquête internationale indépendante pour faire toute la lumière sur tous les crimes commis dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, depuis le déclanchement de la crise anglophone à commencer par la tragédie de Kumba. L’ouverture d’un véritable dialogue inclusif avec la facilitation des partenaires internationaux. La libération de toutes les personnes arrêtées dans le cadre de la crise anglophone », conclut le candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter