Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 27Article 551920

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 27 October 2020

Source: cameroon-info.net

Massacre de Kumba : Adèle Mballa se pose des questions

Au-delà de l’émotion, la journaliste propose une réflexion afin d’éviter un drame similaire à l’avenir.
La ville de Kumba et le Cameroun tout entier se remettent progressivement des tragiques évènements du 24 octobre 2020. Le bilan, aux dernières nouvelles est de 7 enfants tués, et une dizaine d’autres blessés, parmi lesquels plusieurs grièvement.

Outre les condamnations sur la toile, les Camerounais se sont levés, pour certains à travers des marches de la paix, pour dire ‘‘plus jamais ça’’.

Mais pour y arriver, Adèle Mballa pense qu’il faut se poser les bonnes questions. C’est le sens de la chronique du directeur central en charge du suivi éditorial de la CRTV, diffusée le 26 octobre 2020 sur les antennes de la radio nationale.

Notre consœur se demande comment la République peut dire ‘‘plus jamais ça’’ quand «le Chef de l’Etat, en mendiant de la paix qu’il est, a déjà littéralement tout concédé pour cette paix, si l’on exclut ce qui n’est pas en son pouvoir, à savoir porter atteinte à l’Etat unitaire».

«Comment dire ‘‘plus jamais ça’’, lorsqu’en face, on ignore ces concessions pour persister dans la logique de guerre en trucidant même d’innocents élèves en quête de savoir ? Comment la République dira-t-elle ‘‘plus jamais ça’’ quand ses amis de jour à l’étranger encouragent et allument le feu chez elle la nuit ?», questionne la présentatrice vedette du journal télévisé du média d’Etat.

Elle pointe aussi la responsabilité de l’école attaquée. «Comment la mère patrie va-t-elle donc jouer tout son rôle de protectrice quand la Mother Francisca Bilingual Academy décide unilatéralement d’ouvrir subrepticement un cycle primaire à l’insu des autorités compétentes et entreprend des enseignements le samedi, le week-end, contre toute recommandation administrative ?», demande Adèle Mballa.

Sans surprise, cette chronique épouse la position défendue par le porte-parole du gouvernement dans sa déclaration du 24 octobre 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter