Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 26Article 551713

General News of Monday, 26 October 2020

Source: Cameroon Info

Massacre à Kumba: l'ONU s'engage à soutenir un dialogue inclusif au Cameroun

Dimanche, le Secrétaire général des Nations Unies a réitéré son appel à un cessez-le-feu mondial en condamnant l'attaque armée de samedi contre des écoliers au Mother Francisca International Memorial College de Fiango-Kumba.
Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'ONU, déclare que le secrétaire général António Guterres est choqué par la nouvelle de l'attaque «horrible» contre une école de la ville de Kumba dans la région troublée du Sud-Ouest du Cameroun.

«Le Secrétaire général est choqué par l'annonce d'une horrible attaque contre une école de la ville de Kumba, dans la région du sud-ouest du Cameroun, le 24 octobre, au cours de laquelle plusieurs enfants auraient été tués et plusieurs autres blessés», a déclaré Dujarric. «L'attaque est un autre rappel inquiétant du lourd tribut des civils, y compris des enfants, dont beaucoup ont été privés de leur droit à l'éducation. Les attaques contre les établissements scolaires constituent une grave violation des droits des enfants. »

Le Secrétaire général António Guterres présente ses plus sincères condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Il a ensuite exhorté les autorités camerounaises à mener une enquête approfondie pour s'assurer que les responsables soient tenus pour responsables.

«Il appelle tous les acteurs armés à s'abstenir d'attaquer des civils et à respecter le droit international humanitaire et le droit international des droits de l'homme», a déclaré le porte-parole Dujarric au nom du secrétaire général António Guterres.

Le Secrétaire général exhorte vivement les parties au conflit qui secouent les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun à répondre à son appel en faveur d'un cessez-le-feu mondial.

Étant donné que le grand dialogue national de l'année dernière n'a pas réussi à rétablir la paix, le Secrétaire général António Guterres a réitéré la disponibilité de l'ONU pour soutenir un processus de dialogue inclusif conduisant à une résolution de la crise dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun.

Vers midi samedi, des hommes armés ont attaqué l'Académie bilingue internationale Mère Francisca Fiango, Kumba. Les autorités de l'État affirment avoir ouvert le feu sur pas moins de 19 étudiants, tué au moins six et grièvement blessé environ 13 autres.

L'officier de division de Kumba I, Ali Anougu, l'officier de division principal de la division Meme, le chambellan Ntou'ou Ndong, et le ministre de la Communication, Emmanuel René Sadi, accusent les séparatistes armés de l'attaque.

Les étudiants tués comprennent Victory Camibon Ngameni, 11 ans, Anamgim Jenifer, 12 ans, Ngemone Princess, 12 ans, Che Telma Nchangnwi, Zakame Rema, 9 ans, Chema Syndi et 12 ans. Renny Ngwane décédé à l'hôpital dimanche matin.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter