Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 30Article 594688

Politique of Friday, 30 April 2021

Source: mimimefoinfos.com

Maroua: règlements de comptes entre militants du RDPC

Depuis quelques jours, certains responsables du RDPC reçoivent des menaces des individus tapis à l’ombre.


Tout commence d’abord par YAOUBA ABDOULAYE, Ministre délégué auprès du Ministre des finances dont les murs de la maison à Maroua ont reçu des griffonnages. Inscrits , des messages demandant son départ du Gouvernement. Le jour suivant, c’est YOUSSOUF ISSA BALARABE, Président de la section OJRDPC de Maroua 1er et candidat malheureux à la tête de la commune de Maroua 1er. Lui aussi ses murs de sa maison ont reçu les mêmes actes. Pour sa part il est qualifié d’allogène.

Les deux militants du RDPC subissent les mécontentements de leurs camarades du parti. le Ministre YAOUBA ABDOULAYE et le Président OJ RDPC de Maroua 1er sont à couteaux tirés à cause des partis pris dans leur formation politique. ” C’est d’ailleurs une belle occasion pour la jeunesse du Cameroun et celle du GRAND-NORD en particulier pas seulement d’êtres conscients mais d’être solidaires et tourner définitivement le dos aux ennemis de la République qui ont plongé la Patrie dans un chaos sans précédent depuis près de quatre décennies ” laisse entendre un militant RDPC de première heure.

Selon nos sources ces menaces sont dûes au processus de renouvellement des organes des bases du sommier RDPC. Des opérations aucours dequelles les militants de base se sentent trahis et frustrés sans voie de recours face à ces complots ourdis par leurs propres camarades du parti.

Bien qu’informé, le Comité Central du RDPC qui sait que les opérations se sont faites sous fond de règlement de compte et dans un esprit de revanche politique interne gardent toujours le silence complice.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter