Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 21Article 529192

General News of Tuesday, 21 July 2020

Source: Actu Cameroun

Maroua – Voirie urbaine : le super maire au tribunal des populations


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Apres cent jours à la tête de la mairie de la ville de Maroua, Sali Babani tourne en rond. Son silence sur la situation dégradante de la ville inquiète les populations qui sont aux abois.

La ville de Maroua est-elle abandonnée par le maire de la ville ? C’est la question que bon nombre des populations de cette localité se posent. 100 jours après son installation à la tête de la mairie de la ville de Maroua, le chef de l’exécutif municipal n’a pas encore posé un acte concret. Les populations sont impatientes. Elles veulent les routes et autres caniveaux en cette saison de pluies.

Selon une source à la mairie de la ville de Maroua, le maire aurait déclaré que les routes ne sont pas sa priorité. Selon une autre source, sa priorité c’est d’abord récupérer l’argent dépensé lors de la campagne électorale. «Ce monsieur n’est pas un travailleur. Il ne faut pas qu’on nous dérange. Au lieu de poser des actes concrets, il se met à contester tout ce que son prédécesseur a fait : est-ce que c’est normal ? Vous-mêmes vous n’avez vu aucune vraie route à Maroua», se désole Abouna Mamouda, fonctionnaire de police.

Pis encore, une campagne de communication bancale a failli conduire le super maire à un affrontement avec les populations des quartiers périphériques. N’eût été l’intervention des forces de maintien de l’ordre, le magistrat municipal serait pris à partie par les furieux du quartier Djoudandou alors que ce dernier, croyait pouvoir déguerpir les adeptes du désordre urbain. Dans le chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord, les populations regrettent déjà le départ de Bakari Robert, ancien délégué du Gouvernement auprès de la communauté urbaine de Maroua.

«Vraiment nous regrettons l’ère de Bakari Robert. Vraiment de Dieu Bakari Robert est parti depuis février mais c’est comme s’il est parti depuis quatre ans. Nous on veut qu’il revienne», a déclaré Moustapha Sali habitant le quartier Djoudadou. Les populations de certains quartiers de la ville de Maroua dénoncent le comportement et l’inertie du chef de l’exécutif communal de la ville chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord.

«Nous jeunes du quartier Pitoaré nous nous sommes organisés pour curer les caniveaux sur l’axe de qui mène vers la mairie de la ville. Parce que quand il pleut nous souffrons énormément avec les inondations. Quelques minutes après que nous ayions commencé le travail, le maire est arrivé et il a pris une pelle. Il est resté le temps qu’on le filme et que la photo soit envoyée sur les réseaux sociaux. Nous voulons un travailleur et non un frimeur. Après 100 jours à la mairie aucun acte concret. J’ai peur qu’il ne soit incompétent», ajoute Djibrilla moto-taxi-men au quartier Pitoaré.

Selon certains observateurs, le maire veut se venger contre les populations en abandonnant des chantiers qui étaient censés être réalisés. Son choix était contesté même par ses camarades du parti. L’élection du maire s’était déroulée dans un contexte de tension au sein du RDPC. Le choix du comité central sur lui n’a pas été au départ, Sali Babani voit deux autres camarades du parti se proposer en challenger.

Toutefois, à Maroua, l’inactivité dont est accusé le super maire ne fait pas l’unanimité au sein des populations. Selon plusieurs avis, il est encore trop tôt pour juger le travail du maire de la ville de Maroua Sali Babani. «On ne sait pas peut être le maire n’a pas de l’argent dans les caisses pour commencer les travaux. Peut-être il a initié des projets qui attendent d’être financés, accordons lui un an pour voir», souligne Mohamadou Abdoulbagui cadre d’administration et habitant de Maroua. Comme lui, beaucoup pensent que le super maire a tout un mandat de cinq ans pour donner au chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord un visage plus avenant.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter