Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 10Article 572599

General News of Wednesday, 10 February 2021

Source: Le Quotidien

Maroua: Paul Biya fait rentrer 5000 réfugiés au Cameroun

Ils sont 5000 ces Nigérians qui ont fui leur pays du fait des exactions de la secte terroriste Boko Haram et qui ont trouvé refuge en terre camerounaise. Aujourd’hui, grâce à l’action sécuritaire concertée entre le Cameroun et le Nigeria qui du reste a permis le retour progressif à la paix si chère au Président BIYA et à son homologue BUHARI, ces Réfugiés se disent prêts à rentrer chez eux. A l’effet d’encadrer ce départ volontaire, les États du Cameroun et du Nigeria représentés respectivement par le Ministre de l’Administration Territoriale, Paul ATANGA NJI et le gouverneur de l’État de
Borno BABAGANA UMARA ZULUM signent ce jour avec le Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, un accord tripartite y afférent. Cette action vient une fois de plus magnifier les bonnes relations qu’entretiennent le Cameroun et le Nigeria. En marge de cette importante cérémonie, le Ministre Paul ATANGA NJI va présider une réunion qui lui permettra d’évaluer la situation sécuritaire dans la région de l’Extrême-Nord.


L es Gouvernements de la République du Cameroun et de la République fédérale du Nigéria signent ce 10 février 2021 avec le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (HCR) ,un Accord Tripartite quatre ans après celui signé à l’hôtel Mont-febe de Yaoundé le 02 mars 2017.L’Accord Tripartite de Maroua ce jour tout comme celui de 2017 est relatif au rapatriement volontaire des réfugiés nigérians vivant au Cameroun. La cérémonie y afférente qui aura pour cadre la salle des conférences des Services du Gouverneur de l’Extrême-Nord va se dérouler non seulement en présence de plusieurs officiel camerounais avec à leur tête le Ministre de l’Administration Territoriale, Paul ATANGA NJI mais aussi sous le regard très attentif de plusieurs responsables qui constituent la délégation nigériane conduite par BABAGANA UMARA ZULUM,le Gouverneur Exécutif de l’État de Borno, d’où vient la majorité des réfugiés nigérians présents au Cameroun. L’Accord Tripartite est un cadre juridique qui définit les modalités du retour volontaire des réfugiés dans leur pays d’origine ceci dans le respect de la sécurité et de la dignité. Selon certaines informations à notre disposition, la région de l’Extrême-Nord Cameroun accueille plus de 85000 réfugiés nigérians, y compris 62000 selon la même source ,qui vivent dans le camp de Minawao,qui ont fui les affres de la secte terroriste Boko haram dans le Nord-Est du Nigeria. Chaque partie va s’engager à respecter sa part de responsabilité contenue de l’Accord.Afin de respecter le droit des réfugiés d’être pleinement informés de la situation dans leurs zones d’origine, le gouvernement nigérian va entre autres s’engager à fournir des informations complètes sur la situation qui prévaut dans leur zone de retour afin de leur permettre de prendre une décision avisée et volontaire,pour un retour en sécurité et en dignité si librement exprimé. La commission tripartite va quant à elle superviser la phase de mise en oeuvre de l’accord et veillera à ce que,les modalités pratiques soient élaborées pour appliquer les termes de l’accord. Elle est composée de représentants des trois parties. A son arrivée à l’aéroport de Maroua-Salak où la précédé le Ministre de l’Administration Territoriale, le gouverneur de l’État de Borno qui a été accueilli par le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord,Midjiyawa Bakary,a tenu à remercier le Cameroun et son peuple d’avoir accueilli les réfugiés nigérians et témoigné ainsi de leur solidarité envers ceux qui ont fui les incursions meurtrières de Boko haram.Le Cameroun et le Nigeria reconnaissent chacun les efforts déployés par le HCR pour venir en aide aux réfugiés nigérians dans la région de l’Extrême-Nord Cameroun. Le représentant du HCR au Cameroun rappelle chaque fois qu’il en a l’occasion que : «le chemin à parcourir est encore long» mais la signature de l’accord du 10 février 2021 à Maroua révèle une volonté réelle du Cameroun et du Nigeria de protéger les réfugiés en facilitant le processus pour ceux qui souhaitent rentrer en toute sécurité et dignité avec le soutien du HCR.Pour l’heure, ils sont 5000 qui veulent rentrer au Nigeria. Il en sera fait selon leur volonté. C’est un jour historique qui s’est levé au camp de Minawao. Un jour qui voit la coopération Cameroun-Nigeria marquer des points positifs tant les Chefs d’État du Cameroun et du Nigeria Paul BIYA et MUHAMMADU BUHARI promeuvent la paix à laquelle ils tiennent tant.