Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 04Article 532057

General News of Tuesday, 4 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Maroc : un Camerounais tué par la police, l’ambassadeur s’en moque

Un Camerounais aurait perdu la vie le 31 juillet 2020 lors d’un contrôle de routine au Maroc, selon les activistes de TGV de l’Info qui ont révélé l’information, l’ambassadeur du Cameroun au Maroc brille par son silence et son indifférence dans la gestion de cette affaire.

CamerounWeb vous propose l’intégralité de l’alerte de TGV de l’Info

C'est l'histoire du jeune camerounais nommé Félix, tué par un groupe de policiers marocains pour avoir refusé de donner son téléphone portable lors d'un contrôle, nous indique l'association " Agir Ensemble Contre l'Immigration Clandestine".


C'était ce 31 juillet, jour de fêtes du mouton dans ce pays frère et ami.
Le corps étant actuellement dans une morgue de ce pays, l'ambassadeur du Cameroun au Maroc saisi de cet incident se refuse de toute visite sur les lieux afin de s'enquérir de la situation auprès des autorités marocaines afin de défendre les intérêts de ses compatriotes. Il brille par une arrogance et un mépris total vis à vis de ses compatriotes très souvent abandonnés à leur propre sort selon les témoignages que nous rapporte le vice-président de cette association Arsène Naoussi. Ouvrant ainsi la voie au mépris des autorités marocaine envers la communauté camerounaise.


Pourtant les autres communautés ( Mali, Burkina...) réagissent à travers leurs ambassades dans de tels cas entrainant le respect de leurs compatriotes dans la coopération bilatérale entre ces pays et le royaume sherifien.

Voilà comment à l'étranger les camerounais sont traités, sans défense de leur pays, tandis qu'au Cameroun l'atmosphère est invivable.
Où vont-ils aller vivre finalement ?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter