Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 27Article 583765

xxxxxxxxxxx of Saturday, 27 March 2021

Source: camerounweb.com

Marie Lissouck dédie un à Mamadou Mota

Paru il y a quelques jours sous le titre « le Lion de Tokombere », ce livre est un témoignage édifiant de la torture et de l’injustice qu’a connu le Vice-président national du MRC. C’est aussi le cri de cœur d’un homme qui a foi à l’avenir.

Mamadou Mota, 1er Vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), avait été écroué pour avoir manifesté pacifiquement le 1er juin 2019 contre le régime de Biya. Le jeune lion de Tokombéré, bien qu’avec un casier judiciaire vierge le jour où son chemin croisa celui des milices du régime, fut mis au cachot, dans la tristement célèbre prison de Kondengui, à Yaoundé. Il sera condamné à 18 mois de prison ferme pour « mutinerie » dans une prison où il n’aurait jamais dû se trouver. Oui ! L’ignorance est une plaie mortelle et la bêtise mérite un vaccin. A mon avis, Mamadou Mota est une pierre précieuse. Malheureusement, les adeptes de la dictature ignorent que l'éclat de certaines pierres précieuses est plus étincelant dans la nuit noire. C'est pourquoi, aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est dans la boue qu’on trouve de jolis cailloux.
Alors que ce prisonnier sans crime objectif reconnu attendait sa libération, derrière les barreaux de cette prison abjecte, malgré les griffes acérées de la dictature, surveillé de près jours et nuits par les geôliers, là où d’autres auraient faibli ou même capitulé, lui, Mamadou Mota, ce noble fils du Cameroun, le jeune lion intrépide de Tokombéré, restera solidement debout. Il est un de ces rares citoyens qui, bravant l'adversité, offrirait sa vie pour le vrai changement.

Sans langue de bois, il dit ce qu’il pense sur les arrestations barbares des marcheurs pacifiques, la crise anglophone et les massacres des enfants innocents à Kumba dans un temple du savoir...

Cet ouvrage, édifiant et surprenant, est à la fois le témoignage d’un homme hors du commun, recueilli dans un contexte extraordinaire, et d’une foi inébranlable sur l’avenir d’un Cameroun où il fait bon vivre.

Bio express de l’auteure

Franco-Camerounaise, Marie Lissouck a vu le jour, le 10 novembre 1952 au cœur de la forêt tropicale d’Eséka. Les pieds nus, le cœur sur la main jusqu’en France, son pays d’adoption, elle est d’ici et d’ailleurs. Toute sa vie, elle a essayé de se réconcilier avec son âme d’enfant malgré les vicissitudes de l’existence. C’est cette philosophie qu’elle souhaite partager avec d’autres. Elle sait qu’il n’existe pas de hiérarchie dans la douleur ni de balance pour peser le poids d’une souffrance. Mais si c’est le cas, alors la délivrance en reste le contrepoids… Autodidacte, cette femme passionnée de mots considère l’écrire comme son dernier enfant, son oxygène sans lequel elle ne s’aurait vivre. Elle aime à se dire, chacun de nous est un livre jamais écrit. Alors si j’ai une histoire, racontez-moi juste la vôtre.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter