Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 23Article 543754

General News of Wednesday, 23 September 2020

Source: Cameroon Info

Marches du MRC : annoncé libre par Equinoxe TV, le journaliste Lindovi Ndjio est introuvable

Le confrère de La Nouvelle Expression, interpellé dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, ne donne aucun signe de vie alors que la chaîne de télévision du groupe a annoncé dans la soirée qu’il avait recouvré la liberté après une journée de détention dans les geôles du Commissariat Central de sécurité publique n°1 de la ville de Yaoundé.

Le journaliste Lindovi Ndjio, en service au quotidien La Nouvelle Expression, a été interpellé par la police dans la matinée du mardi 22 septembre 2020 aux confins du domicile du président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, au quartier Santa-Baraba, dans l’arrondissement de Yaoundé 1er, alors qu’il s’y était rendu dans le cadre de l’exercice de sa profession. Il a été manu militari conduit au Commissariat Central de sécurité publique n°1 de la ville éponyme, où il a été auditionné pendant toute la journée.

Coupé du monde extérieur, Lindovi a pu échanger avec ses proches en début de soirée du mardi à partir de son lieu de détention. Il s’est voulu rassurant lorsque Cameroon-Info.Net l’a contacté, laissant entendre que «l’audition est finie. J’attends qu’on me libère». Dans la foulée, la chaîne de télévision Equinoxe TV, l’un des supports du groupe La Nouvelle Expression dont Sévérin Tchounkeu est le promoteur, a indiqué dans un reportage au cours de son journal télévisé du soir que le Coordonnateur par intérim du desk Centre-Sud-Est de La Nouvelle Expression avait été remis en liberté.

Une nouvelle somme toute curieuse puisque toutes les tentatives entreprises pour entrer en contact avec notre confrère se sont avérées infructueuses. Son téléphone est resté fermé toute la nuit durant. Des confrères qui se sont rendus tard dans la nuit au commissariat pour s’enquérir de sa situation ont été rabroués à l’entrée, et se sont laissés dire par deux policières en faction que «ce ne sont plus les heures de visite».

Une situation d’autant plus inquiétante que son avocat Me Emmanuel Simh qui l’a assisté lors de son audition, a confié à Cameroon-Info.Net mardi soir que «quand je quittais le commissariat, on m’a rassuré qu’on allait le libérer». Au domicile de notre confrère, toujours aucune trace de lui, alors que son employeur annonce sa mise en liberté.

Des sources au sein de la presse croient savoir que Lindovi Ndjio a passé la nuit dans les geôles du commissariat, et que l’attente de sa mise en liberté se prolonge. Pour mémoire, il a été arrêté mardi matin par la police alors qu’il couvrait les marches du MRC à Yaoundé.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter