Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 31Article 538519

General News of Monday, 31 August 2020

Source: Cameroon Info

Marche en faveur de Amougou Belinga à Soa: voici ce que le Zomlo'o a payé aux jeunes

Une marche de jeunes en faveur de Amougou Belinga a eu lieu ce 29 août à Soa. La manifestation aurait été commandée apprend t-on.

Selon le lanceur d'alerte Boris Bertolt, l'organisation de la marche de SOA a été rendue possible par le payement d'une somme de 1000 fcfa à chaque jeune. Outre les 1000 f, chaque marcheur a eu droit à un jus. "Les organisateurs ont trompé le sous préfet en obtenant l’autorisation pour une marche sportive alors qu’il s’agissait de soutenir le ZOMLOA des ZOMLOA" révèle Boris Bertolt.

Sympathie au "Zomlo'o des Zomloa"

Plusieurs dizaines de jeunes ont en effet battu le pavé ce samedi 29 août 2020 à Soa, une banlieue de Yaoundé, pour manifester leur sympathie au "Zomlo'o des Zomloa". Une marche qui s'est déroulée sur l'itinéraire Mairie - Campus de l'Université de Yaoundé II, en aller et retour.

Sur l'une des nombreuses banderoles et pancartes brandis par les manifestants, on pouvait lire «Les jeunes: étudiants, moti-taximen, entrepreneurs et autres réitèrent leur soutien indéfectible au Zomlo'o des Zomloa M. Amougou Belinga, l'un des architectes remarqués du Cameroun dont S.E Paul Biya est l'architecte».

Cette marche intervient alors que le puissant homme d'affaires fait face à des problèmes de plusieurs ordres. Ces derniers mois, ses conversations téléphoniques privées ont été mises sur la place publique, avec parfois des échanges peu ordinaires avec des personnalités de la République.

A cela s'est ajoutée une sortie inattendue du gouvernement équato-guinéen, qui a récemment fait part de son intention de traîner le patron du Groupe L'Anecdote en justice, en rapport avec un traitement de l'information attribuée à Vision 4 au sujet du Coup d'Etat manqué contre le Président Obiang Nguema Mbasogo. Tout ceci se passe alors que M. Amougou Belinga est en guerre froide avec certaines autorités, dont Martin Mbarga Nguelé, le chef de la Police.

C'est dans ce contexte que l'industriel a décidé de suspendre les activités de ses médias au Cameroun.

A la suite de cette décision, des personnalités sont sorties de leur réserve pour exprimer le soutien à l'ancien membre du Conseil National de la Communication (CNC). Parmi lesquelles la sénatrice Nicole Okala et le journaliste Jean Lambert Nang. Les deux invitent la communauté Beti à se montrer un peu plus solidaire de leur frère qui, selon des informations diffusées par le Groupe L'Anecdote, emploie quelques 2000 personnes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter