Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 03Article 546040

General News of Saturday, 3 October 2020

Source: Actu Cameroun

Marche du 22 septembre : 'Kamto Maurice mérite la peine de mort'

L’universitaire Pr Jean Gatsi estime qu’après les marches pacifiques du 22 septembre 2020 au Cameroun, le sort du président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), est la peine de mort.

« C’est grâce à la vigilance et le patriotisme de nos forces de défense et de sécurité que le Cameroun a évité le pire le 22 septembre dernier. Le projet macabre des barbares de plonger le Cameroun dans le Chaos a été stoppé net par une fermeté légendaire des patriotes, voués à la paix et au soutien du vivre ensemble », écrit Jean Gatsi sur son compte Facebook.

Pour lui, le principal auteur du projet « insurrectionnel », Kamto Maurice, tente aujourd’hui de faire croire qu’il est républicain. « Oh Non. Celui qui veut à tous les prix être Président de la République du Cameroun a, depuis son entrée en politique, créé un climat quotidien de violence et d’insultes dans la classe politique. Ses partisans, des barbares, écument les réseaux sociaux en longueur de journée pour dévorer, à coups d’insultes, ceux qui osent penser ou dire le contraire des idéaux de leur gourous. La meute, la racaille, c’est cela », poursuit-il.

Dzongang Albert

Il informe par ailleurs que le projet « insurrectionnel » du président du Mrc est un échec. « Aujourd’hui que le projet insurrectionnel a échoué, il devient urgent de rappeler à tous le dispositif légal en la matière. Pour avoir appelé à l’insurrection, pour avoir mis les Camerounais dans la rue, au mépris de la loi et des rappels faits par l’administration compétente à travers des interdictions de manifester, Kamto Maurice mérite la peine de mort. Cette sanction lui sera dite par le Tribunal Militaire ».

La suite de sa publication est une véritable mise en garde de l’enseignant de l’université de Douala à d’autres leaders de l’opposition. « Mise en garde à Kah Wala et autres barbares. Tous ceux qui préparent un projet insurrectionnel sur le Cameroun, comme Kamto Maurice, Dzongang Albert, Fogue Alain, et autres, subiront la rigueur de la loi pénale. La peine de mort est au bout du chemin insurrectionnel », conclut-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter