Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 02Article 545785

General News of Friday, 2 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Marche du 02 octobre: Kah Walla toujours séquestrée chez elle, hausse le ton

Malgré cela, l’opposante maintient son appel à un ‘‘spécial vendredi en noir’’ ce 2 octobre 2020.
Edith Kah Walla affirme qu’elle a été assignée à résidence de fait, pendant un moment dans la matinée du 1er octobre 2020.

«Je me suis réveillée ce matin avec ma maison et mon bureau encerclés par la police», a déclaré Edith Kah Walla, sur les antennes de la chaîne privée Equinoxe Télévision jeudi soir. La présidente du CPP indique que ce dispositif a été très vite levé et des hauts responsables de la police ont démenti son assignation à résidence.

Cette situation intervient au moment où Mme Kah Walla a appelé à un «spécial vendredi en noir» ce 2 octobre 2020, en soutien aux personnes arrêtées à l’occasion des marches du 22 septembre dernier.

«Nous demandons aux Camerounais de se vêtir en noir le 2 octobre 2020, pour démontrer qu’il est anormal d’arrêter des gens de façon arbitraire. Des personnes qui ont marché ont été arrêtées. Y compris celles qui n’ont pas manifesté», a-t-elle invité le 29 septembre au cours d’une conférence de presse.

«Il faut que l’Etat du Cameroun cesse avec les arrestations arbitraires qui ne respectent pas la loi. Nous ne pouvons pas avoir un Etat voyou. Le rôle de l’Etat, c’est d’être garant des libertés et de l’Etat de droit. Donc, quand l’Etat commence à kidnapper les Camerounais, les mettre dans une situation où ils ne peuvent avoir accès à leurs avocats et leurs familles, l’Etat est en violation directe de la loi. Il y a des personnes qui ont été arrêtées alors qu’elles ne marchaient pas. Donc, on ne sait pas quel est le motif de leur arrestation. Dans cette situation, il y a quatre jeunes de Stand Up For Cameroon qui ont été arrêtés cinq jours avant les marches. Grande est notre surprise de découvrir que leur arrestation est liée aux marches du 22 septembre», dénonce la présidente de la plateforme ‘‘Stand Up For Cameroon’’.

L’ancienne militante du SDF précise qu’elle appelle à une démonstration pacifique, pas un rassemblement. «Nous avons appelé à un spécial vendredi en noir. Ça veut dire que vous portez votre noir et vous vaquer à vos occupations. Stand Up For Cameroon n’a pas appelé à une marche», dit-elle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter