Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 11Article 572785

General News of Thursday, 11 February 2021

Source: Actu Cameroun

Marchés publics : Ketcha Courtes entre le folklore et la comédie

Des marchés publics abandonnés à Kribi depuis des lustres ont subitement vu leurs ouvriers au travail à l’arrivée du Minhdu et une séance de travail transformée en meeting politique.

«Tout ça, c’est de la pure comédie; c’est par ce qu’ils ont entendu que le ministre arrive qu’on les voit s’activer, comme s’ils étaient préoccupés par le chantier». Une indignation d’un riverain du village Londji, à l’adresse des journalistes venus couvrir «la visite de travail» du ministre Célestine Ketcha Courtes du développement urbain et de l’habitat. Dans ce village de l’arrondissement de Kribi 2è, deux marchés routiers attribués au niveau central ont été pratiquement abandonnés depuis des lustres.

L’un depuis l’exercice 2017 ; il porte sur «Marché n°02742/M/MINHDU/CMPM17 PASSE APRES APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N°054/AONO/MINHDU/CMPM/17 DU 21 JUIN 2017 POUR L’EXECUTION DES TRAVAUX D’ENTRETIEN DES VOIRIES REVETUES DANS CERTAINES VILLES DU CAMEROUN ZONE SUD EN PROCEDURE D’URGENCE», et l’autre, depuis 2020 sur «Projet. TRAVAUX D’ENTRETIEN DES VOIRIES URBAINES DANS CERTAINES DU CAMEROUN (Tronçon LONDJI – ROND POINT).»

Ces marchés avaient chacun un délai d’exécution de 4 mois. Ils consistaient à mettre des dalots devant desservir le village des pêcheurs de Londji, fortement enclavé. Ce riverain qui s’est indigné sur le caractère folklorique de la visite ministérielle, aura d’ailleurs raison, puisqu’au lendemain de cette visite, il n’y avait plus de traces d’entrepreneurs, ni d’ouvriers dans les chantiers qui grouillaient pourtant de monde la veille.

«On ne peut pas construire un pays en faisant du semblant. Cette comédie des entrepreneurs et des maîtres d’ouvrage ne pourra jamais conduire notre pays à l’émergence», a déclaré M. Tsagadigui, membre de la société civile à l’adresse du Reporter descendu à nouveau sur le terrain, évaluer l’évolution de ces travaux.

Dans la séance de travail qui a suivi à la salle des fêtes de la communauté urbaine de Kribi, rien de ces chantiers n’a été évoqué. Au contraire ! Des louanges au président Paul Biya à partir de ce qui tenait lieu de mot de bienvenu du maire de la ville et de discours de madame le ministre ; ceci, ponctué par les intermèdes de la forte mobilisation du mouvement des femmes du Rdpc, le parti au pouvoir.

Plusieurs citoyens qui pensaient inter agir sur les questions d’urbanisme à Kribi, les plages qui se meurent, et surtout sur l’abandon de certains chantiers par des entrepreneurs malhonnêtes sont rentrés insatisfaits et sans avoir étanché leur soif d’information.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter