Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 20Article 568187

General News of Wednesday, 20 January 2021

Source: Actu Cameroun

Marchés publics: 77 entreprises frappées d’interdiction de soumissionner

Elles figurent sur la liste noire des prestataires ayant abandonné les contrats d’exécution des infrastructures de santé, de réhabilitation des routes communales, d’ouverture des pistes agricoles et de construction de forages équipés de pompes à motricité humaine.

Encore des cas d’abandon de marchés publics par des prestataires signalés au cours des exercices 2018 et 2019. La liste des entreprises défaillantes a récemment été publiée par le ministre délégué à la présidence chargé dés Marchés publics. Il s’agit en réalité de deux listes distinctes d’entreprises ayant abandonné l’exécution d’au moins un marché au cours des exercices budgétaires précités.

Soit 42 entreprises défaillantes pour l’exercice 2018, contre 35 pour 2019. Soit un total de 77 entreprises ayant décidé de se soustraire de l’engagement pris vis-à-vis de la commande publique. Les contrats abandonnés par ces prestataires défaillants concernent les secteurs aussi divers que la santé, les routes et les adductions d’eau. Il s’agit plus précisément de la construction des infrastructures de santé (construction de bâtiments annexes de production de vaccin), de la réhabilitation des routes communales, de l’ouverture des pistes agricoles et la construction de forages équipés île pompes à motricité humaine.

Alors que le plus grand mystère entoure encore les raisons pour lesquelles les 77 prestataires indélicats ont décidé de se soustraire de leur engagement, le ministre chargé des Marchés publics se réserve le droit de sévir contre ces entreprises, notamment de les exclure définitivement ou temporairement de la commande publique.

Dans la foulée de la publication desdites listes, le ministre leur accorde un délai de 21 jours, à compter du 31 décembre 2020, « pour produire les justificatifs militant en faveur de leur retrait- de la liste». Dans la même dynamique de traque de ces prestataires indélicats, le ministre en charge des Marchés publics invite les maitres d’ouvrages et les maîtres d’ouvrage délégués à plus d’ardeur dans leur travail de débusquage et de production des listes de ces entreprises défaillantes.


Interdiction de soumissionner

Ce n’est pas la première fois que les entreprises sont indexées pour ‘ leur laxisme s’agissant de l’exécution de la commande publique. Rappelons que déjà en mai 2019, Ibrahim Talba Malla faisant sensation en donnant un coup de pied dans la fourmilière juteuse des marchés publics. 334 marchés furent résiliés sur le triangle national, et presque autant d’entreprises et prestataires titulaires sévèrement sanctionnés.

Les entreprises concernées, soulignait la décision, ne sont plus éligibles à la commande publique, purement et simplement « interdits de soumission » pour une période de 24 mois. Celait par décision n° 000283 du Minmap portant résiliation de certains marchés signée le 08 mai 2019. Le même texte précisait que pendant la période d’interdiction, ces entreprises ne pourront pas « faire acte de candidature, ni co-traiter ou sous-traiter tout ou partie des prestations objet de la commande publique, sauf dérogation spéciale exclusivement accordée par le ministre des Marchés publics ».

Plusieurs départements ministériels, services déconcentrés compris, étaient impliqués à des niveaux divers par ces résiliations sans précédent, s’agissant de leur ampleur. Si la palme d’or des résiliations était détenue par le Minhdu avec 21 prestations annulées, le ministère des Travaux publics et celui des Enseignements secondaires étaient loin de faire pâle figure avec 09 résiliations chacun.

Venaient ensuite : le Minpostel et le Minsanté -avec 06 marchés résiliés chacun, tandis que le Minedub et la Dgsn enregistrent chacun 05 résiliations. Le Mindcaf, le Mindef et le ministère des Transports ferment la queue du peloton et enregistrent respectivement 3, 2 et 2 résiliations. La Société immobilière du Cameroun (Sic) se faisait remarquer qui enregistrait 18 marchés non exécutés, lândis que la Sopecam figurait en bonne place avec 09 résiliations.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter