Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 11Article 540955

General News of Friday, 11 September 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Manquant de financements, les sécessionistes armés se tournent vers le vol de bétail

Les autorités camerounaises affirment que les séparatistes anglophones ont volé des milliers de bovins aux éleveurs de souche Mbororo depuis juillet, les forçant à déplacer du bétail à des centaines de kilomètres vers des zones plus sûres. Les autorités affirment que le vol de bétail des rebelles semble être motivé par des pénuries alimentaires.

Sule Kerla, éleveur de 41 ans, mbororo conduit plusieurs centaines de bovins à paître dans le village francophone de Balamba, au centre du Cameroun, près de la ville de Bafia.

Il dit que le bétail appartient à cinq Mbororo, un groupe ethnique d'éleveurs, par tradition, situé principalement dans la région du Nord-Ouest du Cameroun.

Mais Kerla dit que les Mbororo fuient la région anglophone parce que les rebelles anglophones volent leur bétail.

«Des régions comme Wum, la division Bui, la division Boyo, la division Mezam, il n'y a aucun endroit où ils (les combattants séparatistes) n'ont pas saisi les vaches des Mbororos», a déclaré Kerla. «Quand les militaires sortent pour leur travail, vous les voyez apporter des vaches qui ont été saisies dans la communauté mbororo. Et puis la plupart des Mbororos ont transporté leurs vaches dans la région de l'Ouest, dans la région du Centre.

Le président de l'Association culturelle et de développement mbororo (MBOSCUDA), Jaji Manu Gidado, a également déplacé ses 400 bovins dans la ville de Bafia.

Gidado dit que les rebelles ont volé au moins 3 000 bovins aux éleveurs mbororo depuis juillet.

Il dit que les éleveurs ont transféré environ 2500 bovins dans des villes francophones plus sûres comme Bafia, pour échapper aux rebelles.



«Pourquoi ils {éleveurs} sont le groupe cible, c'est parce que ces types {combattants} ont rencontré les Mbororo et leur ont demandé {Mbororos} de se joindre à eux {combattants séparatistes} pour empêcher l'administration {gouvernement} de fonctionner», a déclaré Gidado. «Et les Mbororo leur ont dit: 'Non, nous sommes ici pour élever notre bétail et envoyer nos enfants à l'école.'»

Le ministère camerounais de l'Élevage a déclaré que depuis le début du conflit séparatiste en 2016, les rebelles ont saisi environ 300 vaches chaque année.

L'armée camerounaise affirme que les rebelles semblent voler plus de bétail ces jours-ci en raison de l'insécurité alimentaire et vendre de l'autre côté de la frontière nigériane pour financer leur révolte.

Pour sévir contre les rebelles, l'armée dit qu'elle a renforcé le contrôle le long de la frontière avec le Nigéria.

Felix Njie Ewumbwe est l'officier chargé d'aider les éleveurs de la ville occidentale de Bafoussam. Il dit que les communautés d'accueil devraient soutenir les éleveurs et leurs familles.

Ewumbwe dit que le gouvernement leur apporte un soutien financier et moral et les informe des opportunités dans les villes et villages voisins, où ils peuvent vendre leurs produits agricoles.

Les séparatistes ont pris les armes en 2017 pour séparer un État anglophone du Cameroun à majorité francophone.

Les Nations Unies affirment que les combats ont coûté plus de 3 000 vies et contraint un demi-million à fuir vers les régions francophones ou vers le Nigéria voisin.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter