Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 23Article 543565

General News of Wednesday, 23 September 2020

Source: Cameroon Info

Manifestation du 22 septembre : RFI dénonce les violences sur son correspondant Essomba

Notre confrère fait partie des journalistes interpellés par la police et relaxés après avoir subi des violences.
Cameroon-Info.Net a appris que les journalistes interpellés à Yaoundé mardi en journée, dans le cadre des manifestations de l'opposition, ont été libérés.

Il s'agit notamment de Lindovi Njio du quotidien La Nouvelle Expression et de Rodrigue Ngassi, cameraman pour Équinoxe Télévision. Cette chaîne a d'ailleurs diffusé au journal de 20h, un sujet qui présente les tortures subies par son technicien de prise de vue dans un commissariat de la place.

Polycarpe Essomba, le correspondant local de la radio française, RFI, a aussi été interpellé et molesté par des éléments des forces de l'ordre. Il a ensuite été conduit dans un commissariat de Yaoundé où il a été retenu pendant plusieurs heures.

Après cela, l'ancien rédacteur-en-chef d'Equinoxe TV a été remis en liberté. Mais un proche a confié à notre rédaction qu'il est très mal en point.

Dans un communiqué publié à cet effet, Radio France Internationale «déplore ces violences de la police camerounaise, qui portent sérieusement atteinte à la liberté de la presse».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter