Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 05Article 571612

General News of Friday, 5 February 2021

Source: Actu Cameroun

Manifestation des ex-combattants ambazoniens à Buea: l’État cède aux revendications

Joseph Dion Ngute, le premier ministre chef du gouvernement vient en effet de débloquer 35 millions de FCFA pour la réinsertion de ces anciens séparatistes. Le geste du locataire de l’immeuble étoile intervient après le mouvement d’humeur observé par les pensionnaires du centre de Buea.

72 heures après le mouvement d’humeur des ex-séparatistes, pensionnaires du Centre de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration de Buea (CNDDR), dans la région du Sud-Ouest, Yaoundé vient en effet de trouver une solution. Actu Cameroun apprend de source bien introduite que Joseph Dion Ngute, le premier ministre chef du gouvernement vient en effet de dépêcher sa conseillère spéciale Ndoh née Bakata Bertha dans cette région.

C’est ainsi que l’envoyée du chef du gouvernement a sélectionné 70 ex-combattants parmi les manifestants. Les 70 ont reçu chacun une enveloppe de 500.000 FCFA. L’argent doit aider ces derniers à se réinsérer dans la société. Dans cette perspective, des cartes d’identité nationale leur seront établies dans les jours qui viennent. Ceci pour un montant d’un million de FCFA déjà débloqué par le premier ministre chef du gouvernement.


Mouvement d’humeur

Une fin heureuse pour ces anciens ambazoniens qui ont manifesté le 1er février 2021 à Buea. Ils estimaient avoir été floués par les responsables du Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration, qui avaient promis de les réinsérer dans la société au bout de six mois après le dépôt des armes.


Certains sont dans le centre en question depuis plus d’un an maintenant. L’on apprend aussi par ailleurs que ce mouvement d’humeur était motivé par le recrutement il y a de cela quelques mois de certains ex-combattant ambazonien par une entreprise parapublique basée à Yaoundé. D’autres attendent depuis des mois que la patronne de cette structure recrute une autre vague.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter