Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 29Article 584491

General News of Monday, 29 March 2021

Source: Actu Cameroun

Manaouda Malachie a une connaissance limitée de la santé publique - Dr Albert Ze

Pour le spécialiste de l’économie de la santé, le ministre de la Santé publique n’a pas les qualités réquises pour être à la tête de son département ministériel.

Dans une lettre ouverte adressée au ministre de la Santé Publique, le Dr Albert Ze estime que Manaouda Malachie n’a pas les compétences nécessaires pour être le ministre de la Santé publique.

Selon lui, il a « une connaissance limitée sur le sujet (…). Ce qui n’est pas un problème parce que vous n’êtes pas expert dans ce domaine ». Sinon, « comment comprendre que, dans une vision d’humanisation des soins, on retrouve à mainte reprise des vidéos et des images d’un patient sur les réseaux sociaux? Pourquoi avoir puni certains personnels de santé pour ces mêmes faits et rester silencieux depuis que les images de votre patient le Prof Mendo Ze, font le Buzz? »

Des promesses non tenues

En plus d’être incompétent pour ce département ministériel, l’expert en santé regrette l’entêtement du membre du gouvernement : « Je ne voudrais pas revenir sur l’explication de votre vision, mais je voudrais juste vous faire part du fait que depuis votre arrivée, il y a 2 ans, notre système de santé, qui fonctionnait déjà dans un état perturbé, est dans une profonde décroissante et en agonie. Je vous ai fait un ensemble de propositions, allant premièrement de la définition du concept d’humanisation des soins à son implémentation. Mais comme vous avez décidé de foncer tête baissé grâce à vos visites inopinées et vos sanctions sur le personnel en évitant de plonger sur les vraies difficultés qui détruisent le système de santé au quotidien. », déplore le Founder & CEO Institut de Recherche pour la Santé et le Développement.

L’expert affirme que tout ce que le ministre de la Santé a fait comme promesse n’a jamais vu le jour, pendant ce temps le système se dégrade. Il rappelle que les patients ayant besoin d’hémodialyse sont toujours livrés à la mort ; les nouveaux nés continuent de mourir faute de couveuses ; le choléra est de retour. Sans compter les centres de santé restent fermés dans plusieurs localités faute de personnel.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter