Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 28Article 487675

General News of Tuesday, 28 January 2020

Source: camer

Mamadou Mota : la demande de mise en liberté provisoire rejetée

L’audience a été renvoyée le 24 février prochain pour débats au fond.

La demande de mise en liberté provisoire formulée par les avocats de Mamadou Mota, 1er vice-président du Mrc a été rejetée hier 27 janvier 2020 par la Cour d’appel du Centre. Ce rejet concerne aussi les détenus anglophones que sont : Mancho Bbc, Ngalim Felix, Pen Terence. Le 13 janvier dernier, le ministère public avait fait ses réquisitions avant de mettre l’affaire en délibéré de la demande de mise en liberté provisoire des détenus pour le 27 juin.



L’audience a été renvoyée le 24 février 2020 pour les débats au fond. Le vice-président du Mrc, Mancho Bbc et coaccusés ont été condamnés chacun à deux ans d’emprisonnement ferme par le tribunal de première instance d’Ekounou, pour rébellion en groupe. Ce verdict a été prononcé le 9 septembre 2019 après deux mois d’audience. Ils ont été condamnés dans le cadre de la mutinerie survenue le 22 juillet 2019 à la prison centrale de Kondengui. Ce mouvement de trouble ayant conduit à la condamnation de ces personnes est né à la suite de la colère de certains détenus anglophones. Après la décision rendue par le tribunal de première instance d’Ekounou, les avocats de Mamadou Mota, Mancho Bbc et coaccusés ont interjeté appel.

Si le vice-président du Mrc est toujours maintenu en prison, c’est à cause de cette condamnation écopée en septembre dernier. Raison pour laquelle ce leader politique n’a pas bénéficié de l’arrêt des poursuites décidée en octobre dernier. Cette mesure prise au lendemain de la tenue du Grand Dialogue national a conduit à la libération de plusieurs militants et cadres du Mrc, détenus dans le cadre des marches blanches organisées par le parti pour contester les résultats de la présidentielle d’octobre 2018. Le vice –président du Mrc a été arrêté le 8 juin 2019 après avoir pris part à une marche pacifique.L’animateur radio Mancho Bbc pour sa part, est détenu en prison depuis plus de deux ans. Il a été condamné dans une première affaire en octobre 2018 à 15 ans d’emprisonnement ferme par le tribunal militaire. Sa première condamnation est liée à la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter