Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 07Article 571855

Politique of Sunday, 7 February 2021

Source: Actu Cameroun

Mamadou Mota est un personnage insignifiant - Owona Nguini

Vice-recteur à l’université de Yaoundé I, il ne comprend pas pourquoi, les camerounais surfent depuis vendredi dernier sur la libération du premier vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc).

L’actualité au pays de Paul et Chantal Biya, est meublée depuis vendredi dernier par la sortie de prison de Mamadou Mota. C’est un homme politique camerounais, non moins premier vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Ce dernier a passé près de deux années à la prison centrale de Yaoundé Kondengui, il est donc libre de ses mouvements pour le moment.

Présent sur le plateau du journaliste Ernest Obama, notamment dans l’émission « Le Club », le Pr Owona Nguini, vice-recteur à l’université de Yaoundé I a été invité à se prononcer sur la libération de ce cadre politique du Mrc de Maurice Kamto. Owona Nguini a refusé de se prononcer sur le sujet avant de tacler sévèrement ce dernier. « Mamadou Mota est un personnage insignifiant », a lâché Owona Nguini.

Bibou Nissack
Il faut signaler que c’est la première impression négative depuis que Mamadou Mota est sorti de prison. La classe politique camerounaise a plutôt salué cette libération. « Aujourd’hui, je suis plus que certains d’une chose. Mamadou Mota est libre gloire à Dieu ! Maintenant, qu’il me soit permis de demander une énième faveur au président de la République de notre pays. Excellence monsieur le Président de la République du Cameroun, souvenez-vous qu’il y’a encore Bibou Nissack, Constant Logistique, Salomon Beas (….) », avait écrit vendredi dernier Joseph Espoir Biyong, un cadre du Pcrn.



Il exhortait par ailleurs le vieux lion de procéder à la libération des autres jeunes encore en prison. « Ces jeunes Camerounais à qui vous pouvez offrir un ouf de soulagement aujourd’hui. Un père pour punir ses enfants, prends toutes les dispositions pour ne pas détruire leur avenir. Monsieur le Président de la République ne détruisez pas leur avenir. Que Dieu vous bénisse et que Dieu bénisse le Cameroun », avait-il conclu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter