Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 02Article 599749

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 2 June 2021

Source: La Nouvelle Expression n°5476

Malformations congénitales des pieds : démystifier les pieds bots

Jeudi 27 mai 2021 au District de Nylon de Douala, des experts en santé physiologique ont expliqué, sensibilisé sur la pathologie des pieds bots dont la journée mondiale se célèbre jeudi prochain.

Le pied bot varus équin, appelé couramment pied bot, est caractérisé par un pied tourné vers l’intérieur. Cette déformation du pied est congénitale (présente dès la naissance), et peut être unilatérale ou bilatérale (touchant un seul membre inférieur ou les deux). La déformation se traduit par: des malformations osseuses, de mauvaises positions des os les uns par rapport aux autres, une malformation et mauvaise orientation des surfaces articulaires, une raideur articulaire provoquée par le raccourcissement des muscles, des tendons et des ligaments.

Nos recherches indiquent que le pied bot est une malformation fréquente qui touche en moyenne 1 à 2 bébés sur 1000 naissances. Elle est plus souvent observée chez les garçons que chez les filles. Sauf q.ie la pathologie est mystifiée et mai comprise assez souvent dans Je commun des mortek. Motif qui justifie sans doute l’initiative prise par un groupe d’experts en santé physiologique.


Une série d’activités a été organisée jeudi 27 mai 2021 à l’hôpital de District de Nylon dans l’arrondissement de Douala 3e. L’initiative portée par un groupe de spécialistes vise à sensibiliser davantage le grand public (les patients du pied bot, la communauté des médias et le collège des experts sur la prise en charge de la maladie.


Le projet est mené par Nkama Benoît, expert en prise en charge des pieds bots et kinésithérapeute. Au cours de cette séance de travail, une dizaine de patients (nourrissons) ont été consultés par les spécialistes. Il est également prévu le 3 juin prochain à l’hôpital Baptiste de Mboppi des conférences-débats sur la question.


En rappel, la journée mondiale des pieds bots, ces malformations congénitales des pieds, a été instituée en 2012. Nous apprenons que s’agissant de la prise en charge, elle repose sur: le port d’une orthèse fémoro-pédieuse (appareillage sur l’ensemble du membre inférieur) en permanence pendant les premiers mois, qui est ensuite remplacée par un appareillage nocturne; des séances de kinésithérapie réalisées de façon quotidienne pendant un an, puis espacées progressivement.

On parle aussi de la méthode de Ponserti qui repose quant à elle sur une manipulation du pied pour corriger sa position puis la pose de plâtres changés toutes les semaines pendant plusieurs semaines. Les plâtres vont des orteils jusqu’à la racine de la cuisse en-dessous du genou. Nous y reviendrons.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter