Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 16Article 597160

xxxxxxxxxxx of Sunday, 16 May 2021

Source: camerounweb.com

Mal gouvernance, tribalisme, mœurs, le vice-président de la Croix rouge claque la porte

L'Administrateur civil principal à la retraite El Hadj Aboubakar s’est retiré de son poste de vice-président de la Croix rouge.

Il a écrit une lettre incendiaire au ministre de la Santé.

Il dénonce la gestion catastrophique de Cécile Léonie Akame Mfoumou.

Rien ne va plus à la Croix rouge camerounaise depuis bientôt quelques mois. Et certains cadres préfèrent se retirer pour ne pas voir leur image associée à cette gabegie. C’est le cas de l'Administrateur civil principal à la retraite El Hadj Aboubakar. Dans une lettre qu’il a adressée au ministre de la santé publique, l'Administrateur civil principal à la retraite El Hadj Aboubakar indique qu’il ne peut pas continuer à travailler dans cette organisation. Il préfère se retirer de son poste de 1er Vice-président national et membre du Comité de direction de la Croix Rouge Camerounaise (CRC), pour ne rester qu'un volontaire et humanitaire dévoué et engagé. Ses intentions sont d’ailleurs claires : rester en phase avec sa probité morale et avec l'esprit de cette noble organisation dont la noble ambition est de protéger et porter assistance à certaines catégories de personnes affectées par un conflit armé ou une situation de violence, qu'il s'agisse de civils, de blessés ou de prisonniers de guerre.

Les griefs

Si l'Administrateur civil principal à la retraite El Hadj Aboubakar a décidé de démissionner de son poste de vice-président de la Croix rouge, c’est parce que l’organisation est dévoyée par des pratiques d'une gestion peu orthodoxes. L’on parle d'une gestion financière, humaine et matérielle catastrophique impulsée des mains de maitre par la Présidente nationale Cécile Léonie Akame Mfoumou. À ces mauvaises pratiques managériales, s'ajoutent des dérives d'éthique dans la gouvernance de cette noble institution humanitaire. On parle d'égoïsme, de tribalisme, de népotisme, d'exclusion et de tripatouillage, de cynisme, de haine et surtout de violation permanente des dispositions statutaires et réglementaires de la Croix Rouge.

A cela s’ajoutent des atteintes aux mœurs notamment les pratiques de l’homosexualité que certains cadres de la maison n’hésitent plus à dénoncer.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter