Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 05Article 554143

Politique of Thursday, 5 November 2020

Source: stopblablacam.com

Mairie de Maroua 1er: la bataille RDPC contre RDPC se poursuit

Réélu le 30 octobre 2020, l’exécutif communal de Maroua 1er, dans la région de l’Extrême-Nord, fait déjà l’objet de contestation. Dans un recours adressé le 2 novembre au président du tribunal administratif de Maroua, le candidat désigné par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), Issa Balarabe Youssouf, demande à nouveau l’annulation de l’élection de son camarade du parti, Hamadou Hamidou, et de ses adjoints.

Le requérant invoque la violation du délai de 30 jours imposé par la loi pour la reprise de l’élection. En effet, le tribunal administratif de Maroua a invalidé une première fois l’élection de l’exécutif communal pour violation de la loi, le 18 mars dernier. Un jugement confirmé par la Chambre administrative de la Cour suprême le 23 septembre.

De plus, pointe Issa Balarabe Youssouf, le préfet du Diamaré en sa qualité de représentant de l’Etat, « a chassé le doyen d’âge et pris la conduite des travaux, avant d’user d’intimidations, de menaces, d’injures ». Il soutient que l’autorité administrative est allée plus loin en expulsant certains conseillers de la salle.

Or, selon l’article 202 du Code général des collectivités territoriales décentralisées, « la séance du conseil municipal consacrée à l’élection du maire et de ses adjoints est présidée par le plus âgé des membres, assisté du plus jeune ».

Issa Balarabe Youssouf note enfin que plusieurs jours avant la tenue de l’élection, Hamadou Hamidou, « convaincu de son éviction du RDPC, est entré en collusion avec les conseillers du FSNC, de l’UNDP, de l’ANDP et du MDR », en faisant des promesses assimilables à la corruption aux conseillers de ces partis d’opposition présents au sein du conseil municipal.

« Même si tous ces motifs sont réels, la vérité est que Hamadou Hamidou est le candidat soutenu par la population au détriment de Issa Balarabe Youssouf, fils d’un milliardaire bien connu à Maroua que la hiérarchie du parti veut imposer », croit savoir un observateur averti de la scène politique locale.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter