Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 09Article 596341

General News of Sunday, 9 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Magloire Mbarga Atangana impuissant face à la flambée des prix des produits sur le marché

Le prix du riz dans les alimentations de Yaoundé est à la hausse Le prix du riz dans les alimentations de Yaoundé est à la hausse

Face à la flambée des prix des produits de première nécessité sur le marché, le ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana se montre incapable de jouer le rôle de régulateur dévolu à sa fonction.

Magloire Mbarga Atangana impuissant face à la flambée des prix des produits sur le marché. Selon les ménagères, le prix du riz dans les alimentations de Yaoundé est à la hausse. Les sacs de riz vietnamien de 25 kg (bijou, lion et mémé cassé) qui coûtaient respectivement 11 500, 11 000 et 9 500 Fcfa au mois de janvier sont proposés actuellement à 13 000 Fcfa, 12500 Fcfa, 10 500Fcfa. Le sac de 50 kg du riz lion est passé de 21 150 Fcfa à 23 500 Fcfa. Néanmoins, apprend-on, d’autres variétés de riz abondent sur les comptoirs. Il s’agit du riz indien et chinois connus sous les appellations « main dans la main », « warior » et « suprême ». Jugés de mauvaise qualité, ces riz sont vendus à un prix abordable. Les sacs de 50 kg de ces riz varient entre 17500 Fcfa et 21 250 Fcfa. Leurs kilogrammes sont proposés à 400 Fcfa ou 450 Fcfa.

De son côté, la farine est vendue à un prix exorbitant. L’une des raisons invoquées est que le prix de cette denrée a flambé sur le marché international. Le Cameroun importe principalement son blé de la Russie. Ce pays, apprend-on, a imposé une taxe à l’importation. Ainsi, au marché du Mfoundi, le sac de 50 kilogrammes de farine de marque Asso vendu à 18 000 Fcfa, il y a de cela deux mois, coûte actuellement 18 500 Fcfa. Celui de 25 kg vendu à 9000 Fcfa coûte maintenant 9 500 Fcfa. Un sac de 50 Kg de Farine (marque Amigo) qui autrefois était vendu 50kg vendu à 17 500 Fcfa, est actuellement proposé à 18000 Fcfa et celui de 25 kg qui était proposé à 9000Fcfa coûte à présent 9500Fcfa.

Des augmentations des prix qui ont pour principale conséquence de diminuer drastiquement le panier de la ménagère, sous le regard impuissant du ministère du commerce qui a pourtant le rôle de veiller à la stabilité des prix des produits de première nécessité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter