Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 22Article 609406

Opinions of Thursday, 22 July 2021

Auteur: Arol Ketch

Magdalena Solis, 'la prêtresse buveuse de sang humain'

Magdalena Solis Magdalena Solis

Dans une publication ce jeudi 22 juillet, Arol Kecth partage avec ses abonnés, l'histoire de Magdalena une prostituée originaire du Mexique devenue prêtresse très sanguinaire.

---



Magdalena Solis est née 1945 au Mexique. Pour améliorer le quotidien de sa famille, elle est contrainte de se prostituer sous la protection de son frère Eleazar. Très influençable et généralement abusée sexuellement; elle va sombrer dans l’horreur. Elle fait la rencontre des frères Hernandez. Ensemble, ils mettront en place un projet funeste. Ils veulent convaincre les habitants d’un petit village au Nord du Mexique de pratiquer un culte satanique de purification Inca. Ils vont réussir à faire croire aux pauvres habitants du village que Magdalena Solis est la réincarnation d’une déesse.

Magdalena Solis va jouer à fond et à la perfection le rôle de la « déesse » et va finir par croire qu’elle est vraiment la réincarnation de cette déesse venue spécialement pour restaurer la foi des habitants de ce village.

Les cultes organisés étaient un petit aperçu de ce qui s’était passé à Sodome et Gomorrhe : un mélange de vampirisme, d’inceste, de pédophilie, de crimes rituels. Après les deux premiers crimes rituels, Magdalena prit goût à ces pratiques ; se mit à exiger des sacrifices humains et à instaurer un rituel qui consistait à frapper, brûler, couper et mutiler les victimes. S’ennuyant avec des orgies simples, Magdalena commença à exiger des sacrifices humains. Une victime désignée était alors saignée à mort par les autres membres de la secte, emportée par une folie meurtrière collective.

Encouragée par les cris et les acclamations, la prêtresse se régalait en buvant le sang des victimes. Après chaque crime rituel, Magdalena montait d’un cran dans la cruauté. Au cours des sacrifices, qui suivirent, elle disséqua le cœur des victimes alors que celles-ci étaient encore vivantes. Elle adorait manger du cœur cru en buvant le sang qui en dégoulinait. Magdalena buvait du sang dans un calice et le remettait ensuite aux frères Hernandez et enfin aux autres membres de la secte ; chacun devait boire. Ils croyaient que cela leur donnait des pouvoirs surnaturels.

En mai 1963, un garçon de 14 ans est témoin de l’un de ces crimes rituels. Paniqué et choqué par ce qu’il a vu, il a couru plus de 25 km pour rejoindre le poste de police le plus proche. Et va raconter avec les détails les plus sordides ce qu’il a vu. Il dit avoir vu des vampires. La police n’y croit pas, elle est sceptique ; il délire certainement. La police va néanmoins se rendre sur les lieux et découvrir l’horreur : du sang et des corps découpés.

Entre temps, Magdalena et ses complices avaient pris la fuite. Ils sont finalement arrêtés dans une ferme en possession d’une grande quantité de marijuana. La police abat Santos Hernandez qui voulait résister à son arrestation. Son frère Cayetano Hernandez a quant à lui été assassiné par l’un des membres de la secte qui voulait faire partie du corps des grands prêtres.
De nombreux membres de la secte ont été tués après avoir violemment résistés à la police. Armés jusqu’aux dents, ils étaient cachés dans une grotte et étaient décidés à mourir au lieu de se rendre. Ceux qui sont sortis vivants de la fusillade ont été arrêtés, jugés et condamnés à 30 ans de prison. Le juge va prendre en compte comme circonstances atténuantes la pauvreté et l’illettrisme de ceux-ci.

Magdalena Solis quant à elle prendra cher. Elle a été arrêtée et jugée avec son frère pour le meurtre de deux personnes. Fait extraordinaire, les autres membres de la secte qui continuaient à la prendre pour leur déesse vont refuser de témoigner contre elle et de révéler les crimes de celle-ci. Les autorités n’ont donc pas été en mesure de confirmer leur participation aux autres meurtres. Et pourtant, c’était elle avec les frères Hernandez, les principaux acteurs de tous ces crimes.

Magdalena et son frère ont été condamnés à 50 ans de prison.
Notons que le prénom Magdalena vient de Magdala , au nord de Tibériade ; Magdala était le village d’où venait Marie la Magdaléenne, autrement dit Marie-Madeleine, la célèbre prostituée qui, repentie, fut une disciple assez fervente de Jésus pour être la première à le voir et lui parler après sa résurrection.

Rejoignez notre newsletter!