Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 19Article 549961

General News of Monday, 19 October 2020

Source: stopblablacam.com

Mafia : les aveux de l'ambassadeur du Cameroun au Congo

Dans une correspondance adressée le 14 octobre 2020 au ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella, l’ambassadeur sortant du Cameroun en République du Congo, Komidor Njimoluh, présente la «?situation de vacuité?» qui prévaut dans cette représentation diplomatique depuis sa nomination le 19 août comme ambassadeur en Algérie.

De retour à son poste le 31 août 2020 après un long séjour médical à Yaoundé, Komidor Njimoluh explicite dans son courrier ayant fuité sur les réseaux sociaux que ses collaborateurs se livrent à des actes graves qui déshonorent l’ambassade. Il parle «?de monnayage des services aux usagers, de trafic de véhicules passant sous douanes, des fréquentations douteuses de truands et faux monnayeurs et le penchant aux faux et à l’usage du faux?».

L’ambassadeur sortant révèle que dans une note précédente adressée à la présidence de la République, il relevait le cas d’un officier de police qui, pendant l’absence du chef de la représentation diplomatique et tenant compte de l’acte l’affectant à Alger, a carrément abandonné son poste pour s’installer à Yaoundé.

«?Quant au percepteur, cela fait plus de deux mois qu’il est malade et se trouve en soin permanent à Douala. Son état de santé ne lui permet même plus d’apposer sa signature sur des chèques. Les précédents chèques ont été renvoyés par les clients de l’ambassade, et les dettes de l’ambassade s’accumulent, tout particulièrement les loyers de la résidence alors qu’il y a des provisions à cet effet?», s’alarme le diplomate.

Autres dossiers

En lieu en place de la désignation d’un intérimaire qu’il suggère, le président de la République a nommé un nouvel ambassadeur le 15 octobre. Lazare Mpouel Bala a été déchargé quelques semaines plus tôt de ses responsabilités d’ambassadeur en Guinée équatoriale.

Deuxième, puis premier secrétaire à la mission permanente du Cameroun aux Nations unies à New York, Lazare Mpouel Bala a également été chef de la section consulaire à ce qui était à l’époque l’ambassade du Cameroun à Ottawa au Canada avant d’être rappelé à Yaoundé pour occuper le fauteuil de chargé de mission à la division des affaires diplomatiques de la présidence de la République. Il a, plus tard, été nommé secrétaire général du ministère des Relations extérieures (Minrex).

La carrière de ce diplomate commence en 1979 lorsqu’il quitte les bancs de l’Institut des relations internationales (IRIC) de Yaoundé, après des stages à Berlin et Hambourg en Allemagne et Rotterdam aux Pays-Bas. Autant dire que le choix du président s’est porté sur homme d’expérience pour donner un souffle nouveau aux relations existantes entre le Cameroun et le pays de Denis Sassou Nguesso.

S’il est clair que la question du renforcement de l’intégration sous-régionale sera au cœur de son action, il convient de signaler que le nouvel ambassadeur devra dans l’immédiat préparer la participation de la délégation camerounaise à la Conférence internationale de Brazzaville. Le président Paul Biya est attendu à cet événement prévu le 24 octobre prochain à l’occasion des 60 ans des indépendances des pays africains francophones et des 80 ans de la participation des troupes africaines à la libération de la France en 1940.

Dominique Mbassi et Baudouin Enama

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter