Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 02 24Article 493816

General News of Monday, 24 February 2020

Source: Actu Cameroun

Macron n’a fait que dire la vérité - Jean De Dieu Momo

C’est une lecture très originale que le ministre délégué Jean De Dieu Momo fait de la sortie du président français. Jean de Dieu Momo s’est livré à une lecture au « second degré » des propos de Macron. Il s’exprimait ainsi sur le plateau de Canal 2 International, à l’émission “Canal Presse“.

Pour le ministre délégué en charge de la Justice, les Camerounais ont de quoi être en effet fiers de leur président. Parce qu’avec les propos d’Emmanuel Macron, l’on comprend que la France doit faire usage de pressions, de harcèlement, pour obtenir quelque chose de Paul Biya.

Paul Biya, un président indépendant à la tête du Cameroun

« J’observe que le président Emmanuel Macron nous a dédouané à l’égard d’une certaine opposition qui pense que le Cameroun est un département français, dirigé par un gouverneur français. Ils disent même parfois que c’est un sous-préfet. Macron vient d’affirmer que le Cameroun est dirigé par un président indépendant qui n’obéit pas, qui n’accepte pas. Et qu’il est obligé de passer par des pressions, donc par des violences, par le harcèlement, par le braquage, pour pouvoir obtenir de lui quelque chose, quelques contrat, qu’on libère un tel », a indiqué Jean De Dieu Momo.

Le Cameroun subit la pression de la France

Poursuivant son analyse, Jean De Dieu Momo assure qu’en fait l’usage de pression est très répandu dans les relations internationales. Donc pour lui, Macron n’a donc fait que dire la vérité. En effet, il estime que le Cameroun est souvent victime des pressions de la France, argumente-t-il.

« Quand vous avez un président auquel on doit faire pression pour obtenir quelque chose … Et je dois dire que ce n’est pas nouveau. Les relations internationales sont dominées par les pressions. Macron n’a fait que dire la vérité. Le Cameroun subit la pression de la France dans le cadre des guerres hybrides qu’on nous impose. Le Cameroun subit la pression dans le cadre des prédations dont nous sommes victimes », explique-t-il.

Maximum de pression

Samedi, au Salon de l’Agriculture à Paris, Emmanuel Macron avait indiqué, répondant à un activiste du BAS, qu’il fera le « maximum » de pression sur Paul Biya pour une solution dans les régions anglophones. Par ailleurs, le président Macron a également dit être au courant des violences « intolérables » en cours.

Sur un tout autre plan, Macron a aussi révélé avoir fait pression sur Paul Biya pour obtenir la libération de Maurice Kamto.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter