Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 14Article 555883

Politique of Saturday, 14 November 2020

Source: afrik-inform.com

MRC : la traversée du désert

Depuis la mise en résidence surveillée du professeur Maurice KAMTO, l’arrestation d’olivier BIBOU NISSACK, de Alain FOGUE et plusieurs militants du MRC en marge des mouvements de contestation du 22 septembre, le directoire de ce parti semble être porté disparu. Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun ne brille désormais que par ses habituelles interventions sur les plateaux de télévision.

22 septembre : what next ?

La stratégie du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun visant à contester la tenue de futures élections avait conduit le parti et ses alliés à prendre d’assaut les rues au cours de la journée du 22 septembre. Une opération à l’issue de laquelle plusieurs manifestants ont été arrêtés. En dehors du suivi des procédures judiciaires en cours, le directoire du MRC est particulièrement calme pour ce qui est de la réplique. C’est à croire que le 22 septembre consistait ni plus ni moins à faire arrêter des militants pour pondre quelques communiqués et condamner les actes jugés répressifs du pouvoir en place. Même Robert Amsterdam, le célèbre avocat du MRC, a disparu des Radars.

Il y’a quelques semaines, Tiriane Noah, la deuxième vice présidente du MRC, a initié une rencontre avec les femmes de ce parti politique dans le but de rendre visite au professeur Maurice KAMTO. Cette initiative qui n’avait pu aboutir représente à ce jour l’une des rares actions d’un membre de l’establishment du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun depuis la vague d’arrestation et la mise en résidence surveillée du président national du même parti.

En attendant, le parti de Roland DIEUWOU traverse une saison blanche et sèche. Une situation qui créé d’après nos informations de plus en plus de tensions au sein de cette formation politique notamment entre les militants locaux et ceux de la diaspora.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter