Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 10Article 572563

General News of Wednesday, 10 February 2021

Source: agencecamerounpresse.com

Mœurs : Shakiro passe sa première nuit à la prison de New Bell

Le pédéraste a été conduit dans cette maison d’arrêt il y a quelques heures et, les images ont fait le tour des réseaux sociaux, le montrant affligé, abattu et semblant ne pas comprendre que cela lui soit arrivé.

Il avait pourtant été informé de ce qui l’attendait

Fidèle à sa logique il a multiplié les messages de provocation sur les réseaux sociaux, narguant ceux qui estiment qu’il n’est pas moral de mettre sur la place publique, des pratiques sexuelles et comportements que la Loi et le Droit Camerounais condamnent avec véhémence.

Montrer son corps quasi dénudé au quotidien est comme un défi permanent qu’il lance à la communauté, une forfanterie pour inciter à la prise des mesures drastiques à son encontre. Aujourd’hui, il est servi.

Quelques exemples de ses propos

« Tous les hommes que j'ai eus dans ma vie m'ont toujours aimé et m’ont toujours dit qu’ils adorent mon sourire et ma dentition ; Continuez à m'insulter et me juger pour ce que je suis. Vos insultes là ne me disent absolument rien parce que je suis déjà immunisée ;

Je ne changerai jamais ma personnalité en fonction des autres. Je suis une femme transgenre qui veut dire une femme emprisonnée dans le corps d'un homme. Je suis une femme Transgenre africaine et fière de qui je suis ;

Non à l'homophobie. L'homosexualité n'est pas une maladie mentale. L'amour c'est l'amour peut importe le genre. Je dis non à la discrimination des personnes de la communauté LGBT. Je suis une militante de la communauté LGBTQI au Cameroun…».

Une attitude et des positions dangereuses dans un contexte où les réseaux sociaux sont également à la portée de jeunes enfants

On veut bien souscrire au fait que les pratiques sexuelles soient une liberté individuelle et que chaque personne a le droit de s’épanouir selon ses aspirations.

Ce qui est cependant inadmissible, inacceptable, intolérable c’est le fait qu’on vante sur les réseaux sociaux, sans aucune restriction, une pratique que les Us et Coutumes qui fondent la Société Africaine condamnent avec la dernière énergie, exposant de fait les Jeunes enfants à ce que le Chef de l’Etat Camerounais avait appelé « Cette chose », sans aucun état d’âme.

Shakiro_Prison_New_Bell

Le Code pénal Camerounais condamne les pratiques homosexuelles

Le Gouvernement Camerounais, malgré les nombreuses pressions internationales, maintient la sanction pénale contre l’homosexualité. L’article 347-1 du code pénal en vigueur est clair et stipule que :

« L’homosexualité est punie d’un emprisonnement de six mois à cinq ans et d’une amende 20 000 à 200 000 FCFA. Elle concerne toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe ».

Shakiro_Prison_New_Bell

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter