Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 14Article 607984

Actualités of Wednesday, 14 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Médias: un homme d'affaires indien profère des menaces contre EcoMatin

Avinash Hingorani a menacé le journal après la publication des enquêtes Avinash Hingorani a menacé le journal après la publication des enquêtes

•Le journal EcoMatin fait l'objet de menaces.

•Notre confrère est menacé par Avinash Hingorani homme d'affaires de nationalité indienne exerçant au Cameroun.

•Ces menaces font suite à une enquête réalisée par notre confrère sur des cas de maltraitance d'employés dans la société appartenant à l'Indien.


Dans un communiqué de EcoMatin qu'a pu consulter la rédaction de CamerounWeb, nous apprenons que le journal économique fait l'objet de menaces et de manœuvres d’intimidation de M. Avinash Hingorani, promoteur des entreprises SAMMYS CREATIONS et REVES VOYAGES.

'Le groupe EICI Sarl, éditeur du bihebdomadaire EcoMatin et de ses supports connexes sur les questions économiques, porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, que suite à la parution dans son journal, édition No 445 du mercredi 7 juillet 2021, d’une « Enquête sur l’exploitation des indiens au Cameroun », il fait l’objet de menaces et manœuvres d’intimidation de la part de M. Avinash Hingorani, de nationalité indienne et promoteur des entreprises SAMMYS CREATIONS et REVES VOYAGES.
Non content des dénonciations faites par notre journal dans le cadre de cette enquête journalistique, dont l’acte premier a été publié dans la parution susmentionnée, et qui révèle des pratiques avilissantes et déshumanisantes de certains de ses employés, des Indiens pour la plupart, M. Avinash Hingorani fait depuis lors feu de tout bois pour tenter de nous faire taire', écrit la direction de EcoMatin dans un communiqué.

'Dès publication de l’article, il a cru bon d’envoyer des messages empreints de menaces et de chantage au Directeur de publication du journal, via l’application Whatsapp Messenger, feignant ainsi d’ignorer toutes les démarches que nous avons entreprises en direction de son entreprise depuis le début de cette enquête le 14 juin 2021. Il sera d’ailleurs lui-même saisi d’une demande d’informations via l’application sus-évoquée, en date du 28 juin 2021, après que le représentant de ses entreprises au Cameroun est resté indifférent à nos requêtes préalables', ajoute notre confrère.

Rejoignez notre newsletter!