Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 24Article 522697

General News of Wednesday, 24 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Média : voici pourquoi Sismondi BIDJOCKA déteste Paul Chouta


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le journaliste Sismondi Barlev BIDJOCKA réagissant suite aux images de villas attribuées au ministre Beti Assomo, a déclaré tout le mal qu’il pense du journaliste de CamerounWeb Paul Chouta détenu sans jugement depuis plus d’un an pour un délit de presse. Se réjouissant à la limite du sort réservé au confrère, Sismondi Barlev BIDJOCKA menace à nouveaux ceux qui s’attaquent au ministre Assomo sans apporter la moindre preuve son innocence. Le Journaliste dit ne pas connaitre le lieu où se situent les villas en question mais est convaincu qu’elles n’appartiennent pas au ministre comme indiqué sur les réseaux sociaux.

CamerounWeb vous propose la réaction de Sismondi Barlev BIDJOCKA

Alors que nous en sommes encore à évoquer le cas du journaliste de visions 4, voici un autre qui s'annonce. Avant d'en évoquer les arcanes, permettez-moi de repréciser certaines choses à l'intention du L'UJC, du syndicat des journalistes et du CNC.


Je ne serai jamais, en aucun cas solidaire des con-frères (met un trait d'union entre con et frère, qui agissent comme Paul Chouta aujourd'hui derrière les barreaux pour diffamation ; avant d'y aller, il avait filmé des immeubles au hasard dans la ville de Douala, inondant les réseaux sociaux avec ces photos d'immeubles qu'il disait appartenir à Cabral Libii.

Depuis ce matin, un autre a filmé une demeure isolée quelque part (nous n'avons pas encore identifié le lieu) qu'il utilise dans les réseaux sociaux avec le titre "le palais de Béti Assomo dans son village". Quand celui-ci sera aussi mis aux arrêts, oui, parce qu'il sera bel et bien démasqué c'est une question de temps, on entendra parler de journaliste et autre droit de l'homme. Quand il publie une telle chose pense-t-il au moins aux droits de la personne ? Bien sûr que non ! Alors que le Cameroun tout entier semble attendre un remaniement, ce type d'agissement et ça se voit comme une mouche dans un verre de lait, est le fruit d'une commande de lynchage des collègues qui essayent de déstabiliser le ministre de défense, un monsieur qui depuis l'enfance se lave dans le Nyong, et déteste la richesse ostentatoire.

Y a qu'à voir sa petite villa où il habite à Yaoundé! Cet homme très humble et travailleur est la cible des gens que nous avions déjà identifiés il y a quelques mois et qui étaient passés aux aveux en avouant avoir été payé trois cent mille, les uns, deux cent mille les autres, pour écrire des saleté contre Beti Assomo.

Les saintes écritures disent que les humbles sont protégés. Qu’il en soit donc ainsi.
que les journalistes qui se livrent à ce genre de marchandage minables n'attendent aucune compassion de ma part quand ils seront derrière les barreaux. C’est une question de temps.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter