Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 17Article 535324

General News of Monday, 17 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Média : voici le journaliste qui va 'achever' Sismondi Bidjocka

Violenté il y a quelques jours dans les locaux du ministre de la communication René Sadi pour avoir diffusé un éditorial à charge, le directeur général de RIS radio s’attaque cette semaine au confrère Saïd Penda. Barlev Sismondi Bidjocka accuse son confrère d’être un journaliste corrompu qui aurait pris des millions chez le président Alassane Ouattara afin de réaliser un documentaire pour dénigrer Laurent Gbagbo. Saïd Penda est sous le feu des critiques des Camerounais parce que dans son dernier éditorial, il traite ses compatriotes de Zombis et leur enlève le droit de commenter l’actualité ivoirienne marquée par la troisième candidature d’Alassane Ouattara à la magistrature suprême.


« Vous avez parlé de qui ? Said Penda ? c'est bien le pauvre corrompu qui s'est fait payé 25 millions de cfa PAR OUATTARA pour réaliser un documentaire à la sauce journaliste de caniveau et qui a été interdit de projection à Yaoundé ? c'est un pauvre type qui est nourrit par Ouattara.


Said Penda. C’est le nom du réalisateur du triste film-documentaire, pompeusement titré: «Laurent Gbagbo: despote ou anticolonialiste… le verbe et le sang». C’est un journaliste corrompu nationalité camerounaise, comme le sont aussi Théophile Kouamouo (Fondateur du quotidien bleu, «Le Nouveau Courrier») ou encore Charles Onana (auteur de l’œuvre : « Côte d’Ivoire le coup d’Etat »).
tous au service de Ouattara ! », a écrit Barlev Sismondi Bidjocka.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter