Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 01Article 538780

Health News of Tuesday, 1 September 2020

Source: Cameroon Info

Médecine traditionnelle: le Cameroun prépare une loi sur sa structuration

Le Cameroun, comme plusieurs autres pays du continent, a célébré le 31 août 2020, la 18ème Journée africaine de la médecine traditionnelle.

Un évènement intervenu dans un contexte de COVID-19, qui a donné l’opportunité à cette médecine spécifique de faire ses preuves. Les traitements mis en place par Mgr Samuel Kleda, l’archevêque de Douala, la biochimiste Marlyse Peyou Mbezele et plusieurs autres, à base de la pharmacopée traditionnelle, ont effet permis de guérir des milliers de gens du virus à Corona.

C’est en raison de cette efficacité prouvée que le gouvernement envisage l’instauration d’une loi qui va encadrer la pratique de la médecine traditionnelle.

«En tant qu’Africains, nous savons quel est l’apport de la médecine traditionnelle dans notre bien-être à tous. Maintenant, la difficulté que nous avons eu jusqu’ici, c’est la structuration de cette profession. Pour qu’on puisse mieux l’encadrer, il faudrait que la profession s’organise, qu’on ait des interlocuteurs qui soient bien connus, qu’on ait une liste de tous les tradipraticiens pour nous permettre de mieux avancer. Nous travaillons avec le ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation à la production d’un projet de loi qui va être soumis au gouvernement assez rapidement pour que l’encadrement juridique puisse être trouvé», informe le ministre de la Santé Publique, Malachie Manaouda.

Selon des données officielles, 70% des populations camerounaises ont recours à la médecine traditionnelle pour leurs besoins de santé primaire. C’est en s'appuyant sur ces chiffres que l’Association Nationale des Tradipraticiens de Santé (ANTRASA) appelle à une meilleure considération de la part des pouvoirs publics. Ses membres souhaitent notamment la mise en place d’une structure administrative dédiée à la médecine traditionnelle. L’annonce du MINSANTE constitue donc un premier élément de réponse.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter