Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 11Article 519586

General News of Thursday, 11 June 2020

Source: cameroon-info.net

Mécontentement: les employés de Viettel Cameroun engagent une grève illimitée ce 11 juin 2020


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ils contestent les multiples abus de leur employeur et lui demandent de respecter leurs clauses contractuelles.

Dans une correspondance adressée le 10 juin 2020 au directeur général de Viettel Cameroun, le bureau du Syndicat national autonome des travailleurs de nouvelles technologies de l’information et de la communication (Syntic) de Viettel Cameroun, annonce une grève illimitée et pacifique à partir de ce 11 juin 2020. Le débrayage, indiquent les grévistes, se déroulera aussi bien à la direction générale de l’entreprise à Akwa, Douala, qu’à ses agences du pays.

A en croire Lavoisier Bote, coordonnateur syndical Viettel Cameroun, c’est depuis la fin d’année 2019 que les employés de cette compagnie vietnamienne de téléphonie mobile, majoritairement détenue par le milliardaire camerounais, Baba Danpoullo, sont légalement abusés par leur employeur au vu et au su de tous. En décembre 2019, dénonce-t-il, les employés n’ont reçu ni le 13eme mois et l’arbre de Noël qui sont pourtant obligatoires, sans aucune communication de leur employeur.

Malgré des multiples plaintes, la direction de l’entreprise a décidé en mars 2020, de manière unilatérale de diminuer les salaires de 50%. Mais s’est rétractée suite à sommation du secrétaire général du ministère du Travail et de la sécurité sociale (Mintss) qui lui demandait de surseoir à cette décision. A la suite de cette injonction des autorités, les employés de Viettel Cameroun, n’ayant pas de délégués du personnel depuis 7 ans ont décidé de se syndiquer dans le but d’engager un dialogue social avec la direction de leur entreprise.

Les syndiqués ont rédigé un mémorandum soumis au top management, qui, au lieu d’écouter les réclamations des employés, s’indigne Lavoisier Bote, a plutôt procédé à des licenciements abusifs et à l’affectation à Bamenda du coordonnateur syndical de l’entreprise, sans son avis, droits et avenant au contrat de travail comme directeur régional. « Une manœuvre dont le but est de casser la dynamique syndicale mise en place », explique le coordonnateur syndical de Viettel Cameroun.

A la suite de ce mémorandum, un préavis de grève d’un délai de 15 jours a été déposé à la direction de l’entreprise et l’employeur n’a répondu à aucune des convocations adressées par le délégué régional du travail. Le désaccord étant acté, les employés vont engager une grève pour revendiquer entre autres, la réintégration des staffs licenciés, le reclassement des staffs selon leur ancienneté, la réinstauration des congés annuels payés, le paiement des primes de risques pour les employés du Nord-Ouest et Sud-Ouest, l’élection des délégués du personnel, et en cas de licenciement, le calcul du solde de tout compte sur la base de la convention collective des télécoms.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter