Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 21Article 550447

General News of Wednesday, 21 October 2020

Source: camer

Lynché sur la toile à cause d'une publicité, Carimo rétropédale

Il y a une heure, les laboratoires Carine Mongoue ont diffusé une nouvelle affiche.

Cette fois, avec une femme au teint noir ébène.

Le message qui accompagne cette nouvelle annonce est « Nous vous avons compris ! », mentionnant la gamme Carimo nature en promotion durant 7 jours. Tout a commencé hier soir par une affiche mettant en avant le «lait hydratant et adoucissant », destiné à tout type de peau.

Les réactions n’ont pas tardé, certains affirmant que les excuses sont acceptées, d’autres, félicitant son humilité « Il est souvent difficile pour les personnes de ton statut de reconnaître et accepter les reproches. Nous sommes tous des humains et avons tous droit à l’erreur » encourage Josy. Mais il y a la frange qui ne veut rien entendre. «Même si c’est kado façon tu nous as dénigrés là rentre prendre tes ailes sur ton trône», a commenté Abiba.



Certains followers ont conseillé à la manager Carine Mongoue de s’attacher les services d’une «véritable» agence de communication, tandis qu’il lui est exigé de présenter publiquement des excuses.

Cependant, d’autres personnes demandent pourquoi elle a fléchi face aux critiques de la toile. « Je demande hein tu es là pour céder aux caprices des camerounais? », a interrogé Larissa, qui pensent que les plaintes viennent de ceux qui n’utilisent pas les produits Carimo.

Nonobstant cette situation, une question reste fondamentale, il s’agit des affiches déjà apposées dans la ville de Yaoundé. Des femmes demandent si elles ont été retirées. Mais aucune information à ce sujet n’a été donnée.

En rappel, depuis deux jours, une affiche des laboratoires Carimo est au centre de la polémique. Sur ce support de communication, on voit la promotrice au teint clair de Carimo assise sur un trône, devant lequel des personnes de teint noir, couleur ébène, se prosternent. Le message « Mettez-les à vos pieds» accompagne ces images. Ce qui a entraîné l’indignation de nombreux internautes, voyant dans cette communication un message suprémaciste du teint clair avec connotation d’esclavagisme des noirs. Aujourd’hui ces indignés prônent le «proud to be black ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter