Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 14Article 589075

General News of Wednesday, 14 April 2021

Source: stopblablacam.com

Lutte contre le terrorisme : le Cameroun se met à l’école turque

Le Cameroun et la Turquie vont renforcer leur coopération dans le domaine militaire. En mars dernier, le parlement a autorisé le président de la République à ratifier deux conventions dans ce domaine. Les deux projets de lois y relatifs ont été défendus par le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo. Selon le membre du gouvernement, « cette coopération serait d’un grand avantage pour le Cameroun qui est engagé sur plusieurs conflits. Elle permettra de bénéficier de l’expertise de l’armée turque, classée parmi les meilleures au monde ».

En effet, selon le classement affiché par le site Globalfirepower en 2020, l’armée turque est la 11e armée la plus puissante du monde. Son expertise dans le domaine de la lutte antiterrorisme l’a imposée comme la plus puissante du monde arabe et la deuxième en effectifs de l’OTAN après l’armée américaine.

Grâce à la première convention, l’armée camerounaise devrait d’ailleurs bénéficier de l’expertise turque afin de renforcer son système de sécurité et sa stratégie de défense notamment dans la lutte anti terrorisme. Depuis 2014, une convention similaire lie les deux pays. Celle-ci était restée basique et n’abordait que quelques aspects de la formation et de l’achat des armes légères. Cette fois, les partenaires vont plus loin et envisagent même des interventions militaires dans les cas des opérations de maintien de la paix, l’aide humanitaire, la lutte contre le terrorisme et la lutte contre le piratage, sauf en cas de guerre.

Formation

La coopération va aussi se déployer dans les domaines du renseignement, de la logistique, de la médecine militaire à travers les échanges des informations, le transfert des technologies, les facilités d’achat du matériel militaire, ainsi que la formation.

Ce dernier volet constitue à lui seul la substance de la seconde convention de coopération. Elle prévoit que les militaires camerounais bénéficieront de formations initiales et continues dans les universités et les centres d’instruction en Turquie. Les domaines prioritaires de la formation sont la communication, l’électronique, les systèmes d’information, la guerre électronique et la cyberdéfense.

Après le quitus du parlement, il reste maintenant au président de la République de ratifier ses accords de coopération pour qu’ils entrent en vigueur. Des accords signés en janvier 2018 à Ankara par le ministre Beti Assomo et le général d’Armée Ümit Dündar, chef adjoint de l’État-major turc. Elles sont l’aboutissement d’un processus de négociations débuté en 2013 lors de la visite du président Paul Biya en Turquie.

Le Cameroun est engagé sur deux fronts : à l’Extrême Nord contre Boko Haram et dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest contre les séparatistes anglophones. À cela, il faut ajouter l’instabilité dans la frontière Est et dans l’Adamaoua.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter