Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 16Article 590212

General News of Friday, 16 April 2021

Source: mediatudecmr.com

Luc Ngatcha se prononce sur l'agression dont Célestin Djamen et lui ont été victimes

Se présentant comme Directeur du Foyer les marins le nommé Bomal Samuel a exigé à toute l’équipe d’arrêter l’émission. Pour lui, il s'agissait d'un rassemblement politique.

Selon Luc Ngatcha dans une lettre, ils ont obtenu au préalable de "la vraie" Directrice Madame Noga BIBOUM une autorisation.

La lettre de Luc Ngatcha que vous propose Médiatude

"Bonsoir chers confrères,

Je réagis ici pour donner des nouvelles et rassurer sur l'état de mon équipe de production et moi. Nous allons bien et par la grâce de Dieu, nous nous remettons de l'incident de ce jour. Encore merci à tous et particulièrement au BEN et aux présidents Aristide EKAMBI et Denis KWEBO
Voici ce qui s'est passé.

Nous nous sommes rendus au foyer de marins pour la production de notre interview avec Célestin Djamen, après avoir préalablement obtenu la veille l'autorisation de la directrice du restaurant pour notre tournage.

Lorsque nous (une équipe de 5 personnes) avons démarré la production, 10 min après, un homme a surgi et interrompu brutalement le tournage menaçant de nous expulser des lieux. S'étant présenté comme le directeur du foyer des Marins, il s'est fermé à toute discussion prétextant qu'il s'agissait d'une manifestation politique sans autorisation. jusqu'à l'arrivée de la directrice du restaurant Mme NOGA BIBOUM, appelée par le personnel en place.

La dame arrivée sur les lieux a expliqué qu'elle avait autorisé personnellement le tournage en intimant à Monsieur MBOMA Samuel qui est coutumier de ce genre de scandales dit-elle, de nous laisser produire notre émission, puisqu'elle sous-loue le restaurant et dispose d'un contrat avec les Allemands, anciens gestionnaires qui lui donne droit de jouir de son espace.

Quand le monsieur s'est entêté et a vandalisé nos caméras, en cassant une au passage, monsieur Djamen a dû l'interrompre. Les vigiles ont refusé d'intervenir et de nous expulser des lieux sur la demande du sieur, le directeur par intérim.

La directrice du restaurant à informé son avocat et nous avons appelé notre huissier qui a fait son constat.

Nous avons remballé le matériel à 13h30 sans terminer le tournage et avons pris le large, j'ai été blessé à l'index droit, mais hors de danger.

Il en ressort qu'il s'agit d'un problème de personnes, un conflit interne, d'après les dire de la femme que corroborent les employés, a perdu la gestion du restaurant et n'est que gestionnaire des chambres d'hôtels ( Il fait des chantages aux filles de chambres et crée des scandales régulièrement).

L'affaire suivra son cours."


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter