Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 03Article 546121

General News of Saturday, 3 October 2020

Source: devinfo237.com/

Longévité: ces préfets qui n'ont à envier à Paul Biya

Ils sont 35 « Patrons ou No 1 » des 58 départements que compte le Cameroun, qui attendent le décret présidentiel devant les autoriser à faire valoir leurs droits à la retraite. Des privilégiés de la vie, pourrait – on dire car, certains de leurs camarades de commandement ont rendu leurs âmes à Dieu un peu plus tôt et n’ont donc pas reçu cette grâce d’aller jusqu’au bout de leur passion. Oints de l’éternel, seraient – il devenus des pierres dans la rivière de la préfectorale ? Soit !

La dernière rallonge qui leur a été accordée par le chef de l’Etat date du 07 Octobre 2019 et devrait prendre fin le 31 Août 2020, pour offrir l’occasion aux aspirants à la 2ème étoile dorée de prendre place ; ce d’autant que quelques uns des 35 ne sont pas à la première prolongation d’activité. Certains auraient même déjà déménagé une partie de leurs effets pour leurs cases de retraite. Aussi bien dans les rangs des administrateurs civils qu’au sein de certains administrés, des voix se lèvent pour réclamer la fin de cette discrétion présidentielle qui tend à consacrer des préfets à vie à la tête de certains départements.

Etant en majorité des militants ou sympathisants du RDPC, ces préfets vissés dans leurs fauteuils, pourraient être investis candidats à l’élection des conseillers régionaux, si le décret présidentiel était intervenu à date. Leurs expériences d’anciens administrateurs civils de l’ère de la décentralisation auraient été d’un apport important dans la mise sur pied des régions. Jusqu’à quand devront – ils continuer de brouter « là où ils sont attachés » ? Le temps du Prince, certainement.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter