Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 10Article 540721

Politique of Thursday, 10 September 2020

Source: muntunews.com

Longévité - Instabilité - Coups d’États constitutionnels: l'épidémie qui fait regresser l'Afrique

Certains dirigeants postcoloniaux des années 60 et 70 ont cherché à devenir «président à vie», plusieurs parvenant à rester au pouvoir pendant trois mandats ou plus.

"Début 2019, trois chefs d’État africains étaient au pouvoir depuis plus de trois décennies chacun".

Au tournant du 21e siècle, la tendance au leadership enraciné s’était répandue dans toute la région, stimulant la corruption, l’instabilité, les fractures sociétales et la stagnation économique.

Mais la tendance peut être en train de s’inverser, en partie en raison de la pression soutenue exercée par les groupes de la société civile et les blocs régionaux.

De nombreux pays africains ont été confrontés à des transferts de pouvoir au cours de leur premier demi-siècle après l’indépendance.

Les dirigeants qui ont été reconnus lors des mouvements nationaux pour l’indépendance ont consolidé leur pouvoir et lié leurs propres positions au pouvoir avec l’identité nationale de leur pays.

Début 2019, trois chefs d’État africains étaient au pouvoir depuis plus de trois décennies chacun : Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en Guinée équatoriale, Paul Biya au Cameroun et Yoweri Museveni en Ouganda. Plus d’une douzaine d’autres chefs d’État africains sont au pouvoir depuis au moins dix ans.

En août 2017, le président angolais Jose Eduardo dos Santos a démissionné après trente-huit ans de mandat, et en novembre de la même année, le président zimbabwéen Robert Mugabe a été contraint de quitter ses fonctions après trente-sept ans par un coup d’État militaire.

En 2019, le Soudanais Omar el-Béchir a été évincé après trois décennies au pouvoir. Les coups d’État militaires étaient autrefois courants comme moyen de prendre le pouvoir, avec Mbasogo et Museveni entrant dans leurs présidences de cette façon.

Ils ont diminué au cours des deux dernières décennies; il y a eu vingt-sept coups d’État réussis de 1970 à 1982, mais seulement douze de 2000 à 2012. Depuis 2012, seuls Mugabe, Bashir et, en dernière date, Ibrahim Boubacar Keita ont été évincés lors de coups d’État militaires.

Longévité – Instabilité

Il existe de fortes corrélations entre le leadership bien établi de l’Afrique subsaharienne et ses défis en matière de développement et de sécurité, notamment les conflits ou l’instabilité, les économies stagnantes ou en déclin et le recul démocratique.

L’indice de démocratie 2019 de The Economist révèle que plus de vingt pays d’Afrique subsaharienne ont des gouvernements autoritaires. Les violations des droits dans les pays avec les dirigeants les plus anciens ont inclus des arrestations et détentions secrètes ou arbitraires, des restrictions strictes à la liberté d’expression et des brutalités policières, selon des groupes de surveillance.

Coups d’États constitutionnels

Les dirigeants obtiennent de plus en plus des mandats plus longs par le biais de «coups d’État constitutionnels», proposant des amendements pour approbation par le pouvoir législatif ou judiciaire, ou lors de référendums nationaux, qui permettent des mandats supplémentaires.

Cette pratique est devenue plus fréquente après 2000, lorsque de nombreux dirigeants postcoloniaux approchaient de la fin de leur mandat constitutionnel. Depuis lors, au moins dix-huit chefs d’État ont tenté de rester au pouvoir en modifiant les constitutions de leur pays.

Le président namibien Sam Nujoma l’a fait en 1998, suivi de Lansana Conte, président de la Guinée, en 2001, et de Gnassingbe Eyadema, président du Togo, en 2002.

Un an plus tard, le parlement gabonais a voté la suppression de la limitation des mandats de sa constitution, permettant au président Omar Bongo se présente pour un sixième mandat.

Suite à ces premiers cas, les tentatives de prolongation des mandats sont devenues assez régulières, apparaissant tous les un à deux ans sur le continent dans des pays comme l’Angola, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Tchad, Djibouti, la Guinée équatoriale, la Guinée, le Niger, le Nigéria, le République du Congo, Rwanda, Sénégal, Soudan et Ouganda.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter