Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 19Article 614467

Actualités of Thursday, 19 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Logements estudiantins : l’incompétence de Fame Ndongo mise à nue

Les couts des logements vont augmenter. Les couts des logements vont augmenter.

Les universités d'État ont très peu de logements pour étudiants.

Les couts des logements vont augmenter.

Les autorités de l’université pointent du doigt Jacques Fame Ndongo.

Une grève des étudiants est annoncée dans les prochains jours. Entre autre motif pouvant justifier cette grève, l’Association de défense des droits des étudiants camerounais ( Addec) entend protester contre l’augmentation des coûts des logements universitaires par leurs bailleurs. Si les couts logements estudiantins ont augmenté, c’est tout simplement parce que les autorités en charge de la question au sein des universités n’ont pas mis sur pied des politiques favorable à la création des logements pour étudiants. En première ligne, le chancelier des ordres académiques Jacques Fame Ndongo en poste depuis près de 17 ans.

Un doyen d'une faculté accuse Jacques Fame Ndongo. « Il est à la tête du ministère de l'Enseignement supérieur du Cameroun depuis 17 ans, et paresseux et sans vision, il n'a aucun bilan à la tête de ce ministère, sinon celui d'avoir tribalisé et politisé l'Université. C'est un incompétent notoire, en plus de ne pas connaître l'Université, puisqu'il n'a jamais véritablement enseigné. Avez-vous déjà rencontré un étudiant se réclamant de lui comme son maître ? Il existe une Commission interministérielle pour le logement des étudiants. Elle est constituée du ministère de l'Enseignement supérieur, du ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières et le ministère du Commerce. Ladite Commission est présidée par le préfet. Elle est chargée de fixer les coûts des logements en zone universitaire. Mais cette Commission- là repose essentiellement sur le ministère de l'Enseignement supérieur, parce que c'est lui la tutelle des universités. Si donc le ministre de l'Enseignement supérieur n'est pas actif en la matière, la Commission ne peut pas fonctionner, parce qu'il appartient au ministre de tutelle de défendre les intérêts de ses étudiants lors de la répartition du budget, pour que la Commission ait les moyens de fonctionner", révèle-t-il.

Un nombre croissant d’étudiants

Les statistiques sur le nombre de logements estudiantins indiquent que le nombre de logement est très faible. Dans les grandes universités, il existe 1 logement pour 200 étudiants. L'université de Yaoundé I a enregistré plus de 72 mille étudiants pour l'année académique 2020 2021. Et avec le taux de réussite très élevé au baccalauréat cette année, elle pourrait recevoir 25 mille étudiants supplémentaires ; toute chose qui plus que jamais, va encore accentuer la crise du logement estudiantin.

Rejoignez notre newsletter!