Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 15Article 567191

Crime & Punishment of Friday, 15 January 2021

Source: Cameroon Info

Littoral: la police met la main sur de jeunes délinquants sexuels qui opéraient au PK 28

Ces derniers recrutaient leurs victimes sur les réseaux sociaux.
23 jeunes filles sont passées entre les mains criminelles de ces spécialistes du chantage et des viols en réunion. Le nombre exact de ces délinquants sexuels n’a pas été précisé. Mais d’après des informations relayées par la chaine de télévision privée Canal 2 International, leur âge oscille entre 22 et 23 ans. Interpellés en début de semaine, par les forces de maintien de l’ordre puis conduit au quartier général de la Police Judiciaire à Bonanjo dans le 1er arrondissement de la ville de Douala, ces derniers sont passés aux aveux.

A en croire nos confrères, «ils opéraient à PK28 sur l’axe qui mène dans le Nkam à Yabassi. Leur mode opératoire consistait à créer des comptes whatsapp et Facebook fictifs à travers lesquels ils rentraient en contact avec des jeunes filles mineures. Une fois contactées, ces jeunes leur proposent des téléphones de grande marque tels que des Iphone 11. Ils demandent ensuite des photos exposant la nudité de ces jeunes filles. Une fois les photos récupérées, ils passent à la vitesse supérieure, celle qui consiste à rançonner leurs victimes, en leur demandant de fortes sommes d’argent.

Celles qui ne réussissent pas à verser les sommes convenues, sont invitées par ces derniers dans des sous-quartiers, dans des locaux bien identifiés et couchent sous la contrainte avec plusieurs individus, et parfois avec des objets», indiquent nos confrères.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter