Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 18Article 580888

General News of Thursday, 18 March 2021

Source: Actu Cameroun

Littoral: guerre ouverte entre le maire de la ville et le maire d’Édéa 1er

A l’origine de la brouille, une cagnotte de 574.152.385 FCFA dédiée l’exécution des travaux d’aménagement du tronçon rond-point quartier d’amour-Sous-préfecture-Carrefour CNPS-Commissariat Bisseke-sortie Camp SIC.


Dr Albert Emmanuel Nlend, le premier maire d’Edéa, chef-lieu du département de la Sanaga-Maritime dans la région du Littoral au Cameroun, et Bertrand Missinga, le maire d’Edéa 1er, se déchirent au sujet de l’attribution d’un marché financé par le fonds routier.

Selon Mimimefoinfos.com, tout commence par une correspondance datée du 4 mars 2020 marquée du sceau « urgent ». Dans cette correspondance, la ministre de l’Habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès informe le maire d’Edéa 1er, que sa commune avait bénéficié d’une dotation de 574.152.385 FCFA, dans le cadre du transfert des compétences aux collectivités territoriales décentralisées.

Cette cagnotte issue du Fonds routier, poursuit la correspondance, devrait servir à l’exécution des travaux d’aménagement du tronçon rond-point quartier d’amour-Sous-préfecture-Carrefour CNPS-Commissariat Bisseke-sortie Camp SIC.

Pendant que le maire de la commune d’Edéa 1er s’affaire à finaliser la procédure de passation de marchés comme lui a instruit madame la ministre, apprend-on, le maire de la ville tombe des nues. Estimant que la correspondance ministérielle s’est trompée de destinataire.


Conflit de compétences

Au lieu de se référer à la source de la correspondance, la maire de la ville s’engage de son côté, pour l’exécution de ces travaux.
Dans cette affaire de conflit de compétences, il y a l’appât du gain : « Les marchés publics charrient trop d’appétit et de corruption ; c’est cela qui justifie cette guerre car, personne ne peut s’arroger un marché public pour le simple plaisir de travailler », a confié un conseiller municipal.

Cette réaction du Dr Albert Emmanuel Nlend réveille d’ailleurs les esprits du côté de la commune d’arrondissement d’Edéa 1er, où l’on pense qu’un projet comme le Plan Secteur de Mbengue, qui pèse des milliards et qui est piloté par la mairie de Ville, devrait normalement être géré par la commune d’arrondissement dont Mbengue est l’un des villages.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter