Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 26Article 537286

General News of Wednesday, 26 August 2020

Source: Cameroon Info

Litige foncier: un frère détourne à l'insu de ses cohéritiers les 10 hectares laissés par leur père

Ce jeudi-là, au palais de justice, le juge va statuer sur une requête aux fins de tierce opposition contre un jugement civil de droit local du 11 janvier 2018 des Tribunaux de première instance et grande instance de Kribi.

Dans cette requête adressée au président du Tribunal de première instance de Kribi, six des enfants du défunt Serresse Georges Marcel, à savoir les prénommés Georges Albert, Laure Marie Marcelle, Michel Christian, Georges, Alain Marcel et Olivier Gérard, expliquent « qu’ils ont eu la surprise d’apprendre qu’un jugement de sortie de l’indivision et de partage avait été rendu dans le cadre de la succession de leur père sans avoir été avertis, à telle enseigne qu’ils n’ont pas comparu, aucune convocation ne leur a été servie conforment à la loi ; que ce jugement ne leur a pas été signifié à ce jour ; que davantage ils sont surpris que ce jugement intègre des tiers qui ne sont pas de leur fratrie et ne sont pas issus de leur père et que ce jugement consacre par la même une escroquerie foncière » peut-on lire dans la requête.

En effet, les requérants accusent leur frère, le nommé Serge Serresse Louis Paul, d’avoir bradé à leur insu, le terrain familial en complicité avec certains fonctionnaires du cadastres et autorités judiciaires qui se seraient aussi servis.

Le vaste terrain querellé a une superficie de dix hectares, et il est situé en un lieu stratégique près du quartier Mboua Manga.

Le mis en cause est accusé d’avoir abusé tout le monde dans sa famille, y compris sa propre maman « qui a contribué aux côtés de son défunt époux, à l’achat du terrain querellé » explique une source familiale.

Les requérants sollicitent donc le président du Tribunal pour rentrer dans leurs droits.

Ils sollicitent aussi l'intervention du Ministre du Cadastre, du Ministre de la Justice et du Chef de l’Etat afin que justice soit rendue.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter